Lorsque je me suis mise à mon compte il y a quelques années, j’ai traversé une période délicieuse pendant laquelle je me sentais excitée chaque matin à l’idée de débuter une nouvelle journée de travail.

C’était la fête !

Je venais de quitter mon travail de fonctionnaire qui m’ennuyait.
Je pouvais mettre le réveil quand je le souhaitais.
J’étais libre de mes mouvements et de mes actions.
J’avais acheté mes deux premières formations en ligne* : la première en développement personnel ; l’autre en marketing.

* N.B : à l’époque pour quelques centaines d’euros, ça me paraissait une folie alors qu’aujourd’hui j’en dépense 10 fois plus régulièrement et facilement. Je vois cela comme une augmentation de l’amour-argent que j’investis en moi 😍

J’avais mon projet d’entreprise.
Des rêves et des idées plein la tête.
Des carnets colorés pour les noter dedans.

Et en lisant des livres et surfant sur le Net, j’hallucinais de tomber sur des personnes qui ressentaient exactement la même chose que moi et rêvaient de la même vie libre et joyeuse.

Pendant cette période, je me sentais LiiiiiiiiiiiBRE et tout était possible !!!! Quel sentiment extatique, j’ai adoré !!!! 😎

L’as-tu aussi connue? Viens me le dire en commentaire.

Et puis petit à petit, j’ai déchanté.
Tout me paraissait plus long et fastidieux à mettre en place.
Il y a avait beaucoup « à faire ». J’ai donc commencé à m’agiter dans tous les sens pour que tout soit prêt et parfait.
Les résultats n’arrivaient pas aussi vite que je l’espérais.
J’ai découvert que j’avais des tonnes de croyances et de peurs qui m’empêchaient d’avancer aussi vite que prévu. Il fallait vite que je me libère de tout ça ; je n’étais pas assez.
Du stress, de la pression, la sensation de forcer et courir en permanence après quelque chose….

À l’époque, je n’étais pas en mesure de le comprendre mais j’étais retombée dans mon perfectionnisme.

Un jour (en vrai je n’ai pas eu une révélation mais cela m’est apparu petit à petit. Je prends des raccourcis hein sinon je vais écrire 10 pages), j’ai réalisé que je n’étais plus du tout connectée à la joie.

Je m’étais lancée dans l’entreprenariat pour vivre un travail heureux. Or j’avais construit un quotidien professionnel plutôt lourd et frustrant.

Je prenais certes du plaisir. Mais il y avait quand même cet agacement et insatisfaction qui végétaient en moi à la fin de journée. Et le mental qui moulinait sur ce que je devais encore faire de plus ou de mieux.

Et surtout. Je n’étais plus excitée le matin à l’idée de démarrer une nouvelle journée.

Alors j’ai repris ma responsabilité. Ce n’était pas pour ça que j’avais signé avec moi-même.

J’ai décidé de changer de ce qui devait l’être.

La première étape fut de travailler sur mon perfectionnisme pour m’en libérer. Bien sûr, il y a toujours des relents à chaque nouveau pallier. Mais WOW, je ne suis plus la même qu’il y a 1 an.

La seconde étape fut de développer ma relation à mon intuition et la mettre au centre de chacune de mes décisions professionnelles. J’ai relégué mon mental au second rôle et créé les conditions de travail idéales qui me mettent en joie.

Et j’ai vu l’excitation de démarrer une nouvelle journée de travail poindre à nouveau le bout de son nez 😃.

Cette vibration est présente le matin au réveil. Et elle m’accompagne tout au long de la journée.

Et avec elle, une connexion à l’instant présent plus régulière.
Le temps qui me parait ralenti et que je peux mieux savourer.
Le champs des possibles qui s’est réouvert 😃.
Le sentiment d’être efficace et dans la bonne action.
De la satisfaction et de la fierté pour chacune de mes journées de travail.
Et des résultats extraordinaires !

Me voilà à nouveau connectée à la magie de ce que chaque journée va m’apporter.

Et lorsque je sens que je reviens dans quelque chose de lourd (parce que je reste humaine et cela fluctue), je possède toutes les clefs pour accueillir mes émotions, comprendre et retourner dans la légèreté.

C’est une pratique qui est complètement à ta portée. Et je te la transmets dans le programme Evidences qui ferme ses portes demain à 18h : https://www.maudus.fr/evidences/

Et toi ? Ressens-tu toujours cette excitation de démarrer une nouvelle journée de travail ? Comment fais-tu pour y revenir lorsqu’elle disparait ?

Avec passion pour cette vie,

Maude

Photo prise à l’Anticafé de Strasbourg