Ce matin, j’ai posé l’intention spontanée d’écrire un article, comme souvent, sans savoir précisément de quoi parler. Un seul sujet me revient pourtant en tête sans cesse depuis vendredi soir. Mais je ne vois pas comment te le délivrer pour qu’il puisse t’apporter quelque chose. Comment synthétiser toutes les réflexions et prises de conscience qui m’ont traversées pour en faire un ensemble cohérent….

Et si j’arrêtais de me prendre la tête et que j’écrivais juste ?

Et si je te partageais ce que j’ai vécu et que je te faisais confiance pour y prendre ce que tu as à y prendre ?

Okay, on fait ça 🙂

Vendredi soir, j’ai passé une soirée juste MAGIQUE, seule, devant ma télé.

Ouais ça fait pas rêver d’écrire ça… mais ce fut presque un vendredi soir meilleur qu’une sortie pour aller danser avec mes amis (et Dieu sait que j’aime danser et mes amis)

J’ai beaucoup consommé de télévision dans ma vie. Avec les années, je me rends compte que je la regarde de moins en moins, la remplaçant par d’autres choses. De la lecture. De l’écriture. Du partage. Plus de silence…

Mais le soir, lorsque je n’ai rien de prévu et que je suis seule, elle est ma meilleure amie. Souvent pour passer le temps à regarder des divertissements que je n’aurais pas regardés si j’avais « mieux à faire ». Des fois même, elle tourne en tâche de fond pendant que je geeke, en guise de présence.

Et puis il y a des soirs où je choisis expressément le film, la série, le reportage, le divertissement que je vais regarder, me réjouissant à l’avance et me déconnectant de tout ce qui m’entoure.

Et puis des moments magiques comme vendredi soir, où je tombe par hasard (enfin tu me comprends, il n’y a pas de hasard 😉) tu sur LE truc que je devais voir à ce moment là.

Ce genre de reportage qui me bouleverse et m’en apprends beaucoup sur moi-même.
Ce genre de visionnage qui me marque à vie.

Toi aussi tu te rappelles de certains reportages ou épisodes de série ou films ou scènes de films qui ont eu un effet particulier sur toi pour telle ou telle raison ? Qui te rappelle l’une ou l’autre période de ta vie ? Des sensations que seul(e) toi peut comprendre, que tu n’arrives pas vraiment à expliquer, qui ne marquent pas les autres comme TOI ?

Pour moi, il y a cet épisode d’Urgences dans lequel une des héroïnes meurt tragiquement.
Le film Ghost et sa musique qui me fait pleurer à tous les coups.
Ces épisodes épiques de Buffy contre les vampires dont la tournure de l’histoire m’ont « choquée ».
Dirty dancing avec lequel je rêve encore de monter sur scène pour danser.

Et tellement d’autres de styles différents qui me touchent chacun à leur façon.

Vendredi soir, c’est un reportage sur la comédie musicale Starmania qui m’a marquée.

En parfaite synchronicité, c’est elle que j’ai dû faire deviner à mes amis lors d’un jeu pendant les vacances la semaine passée 😏. #lehasardnexistepas

Je suis restée littéralement scotchée devant ce documentaire.

Voici en vrac pourquoi ce fut magique et ce que cela a provoqué en moi :
De l’excitation à l’idée de découvrir la genèse de ces chansons que j’ai tellement écoutées gamine et que je connais presque toutes par coeur.

De l’admiration en redécouvrant le parcours de Michel Berger, Luc Plamondon, France Gall, Balavoine et les autres. J’ai aimé la ténacité de ce premier, le fait qu’il aille au bout de ses rêves, qu’il persévère malgré les nombreux obstacles…

J’ai aimé l’entendre parler en toute authenticité et transparence sur les plateaux télé de ses difficultés dans ce projet, notamment trouver des financements ou du soutien (les artistes sont-ils aussi directs aujourd’hui ?).

J’ai été passionnée par les péripéties que les deux auteurs ont vécu pour que les gens croient en eux. Quand on voit le succès que cela a eu, c’est dingue. Après coup, c’est toujours facile de dire… Cela m’a rassuré que les plus grands rencontrent eux aussi un chemin semé d’embuches, et cela me pousse à être moi aussi toujours plus authentique dans mes textes.

Cela m’a donné envie de continuer à m’accrocher (je ne comptais pas lâcher de toute façon) pour l’écriture de mes livres.

J’ai admiré sa réussite. Je l’envie même !

Je suis fascinée par ses intuitions et sa clairvoyance. Ce spectacle explique le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui avec ses excès. Je vais moi aussi continuer à écouter la mienne.

Je suis hallucinée par ma connexion à ces textes enfant, alors même que je n’en comprenais pas toute la subtilité, et combien ils résonnent avec qui je suis et ce que je pense aujourd’hui. Je me dis que inconsciemment je devais déjà être en accord avec sans le savoir. Que ce n’est pas pour rien qu’ils m’ont toujours attirée.

J’ai chanté à tue-tête avec émotions chacune des chansons comme « Le monde est stone » ou « J’aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiste…. »

Je me suis levée pour danser sans retenue sur « Oh secouuuurs, j’ai besoin d’amour ».

J’ai pleuré en entendant « Evidemment » en hommage à la mort de Balavoine.

J’ai frissonné en découvrant les paroles d’autres dont je connaissais que les mélodies. La justesse de certains mots, certaines phrases, m’a touchée jusqu’au plus profond de mon âme.

J’ai vibré avec la voix de Fabienne Thibaud et Diane Dufresne qui chantent comme des anges.

J’ai été captivée par les images de la première représentation du spectacle que je n’avais jamais vues. Quelle modernité ! Quel impact ! Ca te prend aux tripes de vérité.

Bref, j’ai été entièrement connectée à cette soirée et elle m’en a beaucoup appris sur moi-même.

Car chacun des mots que je viens d’utiliser pour décrire ce que j’ai ressenti est important. Chaque évènement qui résonne en moi montre quelque chose que je suis moi aussi ou que j’aimerais devenir ou faire.

Je ne crois pas que ces émotions soient des hasards. Je crois que ce sont des moments à remarquer (et à analyser si tu aimes te poser des questions comme moi).

Je crois que ces ressentis en disent long sur qui tu es et ce qui te transporte, positivement ou négativement. Sur tes rêves et désirs secrets. Sur tes peurs et angoisses.

Je vais garder comme un précieux cadeau cette soirée que j’ai passée seule avec moi et mes émotions. Et je t’invite à être attentif/ive la prochaine fois que tu en vivras une identique. Elle peut t’indiquer vers où aller et t’ouvrir la voie.

Et je t’invite à réécouter les chansons de Starmania aussi !

D’autres l’ont fait avant, alors pourquoi pas nous !

Avec passion,

Maude

Au moment où j’écris ces lignes, je n’ai pas encore lu vos retours quant à mon dernier texte/demande sur la suite. Merci à ceux qui l’ont fait ; il est encore tant de m’écrire pour ceux qui le souhaiteraient encore (en commentaire, mp ou par mail). Les envies deviennent plus claires en moi et dès lundi, j’attaque sec pour vous proposer des choses concrètes 🙂

Pin It on Pinterest