…quitter ton job.
…te mettre avec cette fille/ce garçon.
…faire ce voyage.
…déménager.
…changer de vie.
…suivre cette formation.

…dire ta vérité.
…incarner ta pleine puissance.
…affirmer tes ambitions et gagner beaucoup d’argent.
…être une femme/ un homme libre et vivre ta vie comme tu l’entends.

C’est ma grosse claque prise de conscience de ces derniers jours.

Que je cherche encore et toujours des autorisations à l’extérieur, pour être qui j’ai envie d’être vraiment, au fond de mes tripes.

Via l’argent que je gagne, via mon statut social, via l’assentiment de mes proches, via des compliments venant de l’extérieur, via une validation de mes talents, via l’attention que l’on me porte, via même le taux de remplissage de mon emploi du temps.

Je cherche des preuves des autres ou dans ce que je réussis à FAIRE, que je suis une femme libre, puissante et lumineuse, afin de m’autoriser à l’incarner pleinement. Enfin.

Je relie ma valeur à ces validations extérieures.

Au lieu de chercher cette autorisation et les clés pour y accéder à l’intérieur de moi.

Alors que je sais que tout part toujours de soi.

Je crois qu’une fois que tout ce que j’ai listé à accomplir sera okay, alors d’accord, je serai totalement libre d’être moi et faire ce que je veux. Au lieu de l’être, dès aujourd’hui, pour mieux attirer tout ce que je désire.

Je me fuck’***g donne pas l’autorisation d’être pleinement qui je suis vraiment. J’attends que l’on m’ouvre la porte au lieu de la pousser moi-même.

« Notre peur la plus profonde n’est pas de ne pas être à la hauteur ; notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au delà de toute limite. C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus. »
Marianne Williamson

Putain qu’elle a raison….😒

Ça fait grave chier car je pensais avoir dépassé ce stade. Et en même temps ça me réjouit d’une certaine façon… car :

1) Si j’y réfléchis bien, j’ai dépassé ce stade, à bien des niveaux. Je m’autorise aujourd’hui des choses que je ne m’autorisais pas il y a 1 an, 4 ans ou 10 ans. Ces choses sont tellement entrées dans ma zone du connu que je ne les remarque plus.

Prends un exemple tout con : assumer de parler de spiritualité et de séances énergétiques sur le Net.
Avant (pas plus tard qu’il y a 1 an), je me serai recroquevillée comme une petite fille qui a peur à l’idée d’en parler publiquement. Encore avant (il y a 2 ans), je ne t’aurais pas cru si tu m’avais raconté ce que j’ose faire professionnellement aujourd’hui et les résultats obtenus.

Aujourd’hui, ce n’est plus un sujet car ce n’est plus un problème. Cela fait partie de moi. C’est moi. Et je suis complètement perméable à toute remarque que l’on pourrait me faire à ce propos tellement j’ai foi en moi.

Alors OUI j’ai dépassé ce stade. J’ai évolué de ouf. Et ce constat m’apporte une confiance absolue dans le fait que je vais aussi réussir à dépasser celui-ci.

2) Je sens que c’est la clé de mon insatisfaction chronique du moment. Je me sens comme un puits sans fond et insatiable des signes extérieurs que c’est okay (d’être cette femme puissante, libre et lumineuse). Je peux continuer longtemps comme ça : à vouloir toujours plus de preuves. Tant que je ne me donne pas cette autorisation, moi, Maude, rien ne viendra me combler en fait.

3) Je suis devant une porte d’un autre niveau. J’ai avancé de plusieurs levels dans le game et celle qui se présente à moi est plus lourde et difficile à pousser. Ce qui veut dire que je m’élève en vibrations et aussi que derrière, m’attend un autre champ des possibles fantastique ! 😃

Je sens là qu’un gros morceau doit partir et que je ne suis pas loin de le faire sauter. Je ne sais pas encore comment. Je vais avancer pas à pas.

Mais je perçois une libération puissante au-delà.

Pour y arriver, je dois m’autoriser MOI à être qui je suis déjà derrière les masques, peurs, doutes. Pas si simple pas vrai ? Mais quelle aventure excitante !

J’ai hâte ! Bordel, que j’ai hâte d’être dans l’expression de mon essence.

Alors voici mon message pour toi aujourd’hui : Arrête de chercher à l’extérieur ce que tu ne t’autorises pas. Sinon tu ne seras jamais satisfait(e).

Et toi ? Qu’est-ce que tu ne t’autorises pas à être ?

Viens me le dire en commentaire ou lors d’une séance gratuite de rencontre virtuelle : https://www.maudus.fr/seance-gratuite/

Car s’il y a bien autre chose dont je suis persuadée, c’est que les libérations énergétiques m’ont permise de faire des bons considérables en avant dans mon estime personnelle. J’ai gagné plusieurs années. Comprendre mentalement ce qui te freine est une chose, en libérer l’empreinte énergétique en est une autre. Je peux t’aider à faire les deux.

Avec passion et impatience de découvrir la suite…

Maude