Dans ma courte vie (je n’ai que 32 ans après tout), j’ai déjà beaucoup travaillé.

De l’âge de 3 ans à 23 ans, j’ai été à l’école. De la maternelle à Bac +6. Soit pendant 20 ans de ma Vie.

J’étais une bonne élève sérieuse qui écoutait en classe, faisait toujours ses devoirs et travaillait suffisamment pour réussir tous ses tests et examens.

On peut dire que j’ai réussi brillamment mes études. Je n’ai pas redoublé et j’ai toujours bossé pour être au top du top.

J’ai eu mon brevet d’office, mon bac économique et social (ES comme on disait à l’époque) avec une mention Bien. J’ai été prise dans une prépa aux grandes écoles puis ai bifurqué en Fac de Droit où j’ai réussi chacune de mes années. Je suis diplômée d’un Master 2 de la Sorbonne de Paris en Droit de l’Internet. Puis j’ai été prise en prise en prépa’ENA à Sciences Po, ce qui m’a permis de réussir du 1er coup mon concours d’attaché territorial dans la foulée (cadre dans la fonction publique).

A 23 ans, j’avais fait tout cela.

Je vous raconte tout cela non pas pour me la péter (Quoique…j’avoue prendre du plaisir à écrire ces lignes et je ressens beaucoup de fierté 😎✌🏻). Plus pour illustrer mes propos qui vont suivre…

On peut dire que j’ai un beau parcours. Ca, tous mes proches (et les autres) s’accordent à le dire.

On peut dire aussi que j’ai passé (perdu ?) de nommmmmbreuses heures à réviser pour réussir tout cela. J’ai beaucoup travaillé. Ca, personne ne le conteste.

De 24 ans à 30 ans, j’ai occupé deux posts à responsabilité dans le droit et les finances dans des collectivités territoriales. J’étais donc une salarié avec les contraintes horaires et d’actions qui vont avec. Pour l’un d’entre eux, j’ai plus travaillé (en termes de temps et non de qualité) que pour l’autre où je m’ennuyais pas mal. Mais j’ai tout donné pour fourni un travail de qualité et pour que mes responsables soient plus que satisfaits de moi.

Biiiim, sans que je m’en rende compte, 6 ans de ma Vie étaient passés à nouveau.

Il y a 3 ans, j’ai créé ma micro-entreprise pour diversifier mes activités en freelance. Depuis 1 an et demi, je ne me consacre qu’à ça. Qu’à Maudus. Je suis désormais Chef d’entreprise (j’avais annoncé dans cet article que désormais je l’assumais totalement ! 😉).

Je travaille tous les jours à développer mon entreprise.

Et pourtant. Contrairement aux 30 années qui ont précédé, je dois souvent justifier le fait que je travaille VRAIMENT.

Encore hier soir, alors que j’étais avec mes amis d’enfance, j’ai eu le droit à :

Un ami me présentant à sa nouvelle copine et voulant me titiller comme il adore le faire : « Elle, elle travaille pas », dit-il en se marrant.

Ou une autre amie, alors que nous cherchions à caler une date pour préparer ensemble une Baby Shower (oui pour ceux qui me découvrent depuis peu, dans mon activité de Créatrice de Bonheur, je suis aussi Créatrice de fêtes inoubliables), me dit d’office : « Je ne peux pas en semaine, je travaille moi ».

Oui je sais que c’est de la plaisanterie. Ou de la maladresse. Ou de l’envie. Ou que cela n’a probablement à voir qu’avec eux-même et leurs propres ressentis.

Mais est-ce des réflexions que l’on ferait à une salariée ? Hein ? 🙄

Et ce ne sont que certains exemples parmi tant d’autres que j’entends depuis presque 2 ans.

Au point même que parfois, lorsque j’étais moins en forme, cela a pu me faire douter moi-même sur le fait que j’occupais un travail.

Est-ce la liberté que j’ai qui perturbe tant de gens ? Est-ce le fait de ne pas avoir d’horaires fixes de travail ? De ne pas avoir un lieu de travail imposé ? De ne pas avoir un chef au-dessus de moi qui prend les décisions ou valide mes taches ? Que je ne suive pas une ligne professionnelle toute tracée ? 🤔

Je crois que cela perturbe beaucoup les gens de ne pas pouvoir me coller une étiquette pré-déterminée par la société. Je crois que c’est sociétale cette affaire. C’est de la faute au schéma de travail que l’on nous apprend depuis tout petit.

Car ouais JE SUIS LIBRE !!!! De mon temps, de mes actions, de mon lieu, de mon énergie. ET J’ADORE ça ! 😃

Je suis libre ET je travaille.

Chaque semaine je bosse sur mon ordinateur, derrière mon bureau (Ou ailleurs. C’est ça la liberté d’entrepreneur ✌) à :
&nbsp

    • Travailler sur mon état d’esprit de gagnante
    • Mettre à jour mon site que j’ai créé et que je gère toute seule
    • Créer du contenu de blog gratuit = écrire des articles et quasi tous les jours en ce moment
    • Me faire connaitre et augmenter ma visibilité
    • Communiquer sur mon activité
    • Entretenir et développer mon réseau professionnel en virtuel ou en allant à des évènements de networking en réel
    • Trouver des prospects et des clients
    • Créer des nouveaux services et vendre
    • Créer du contenus pour mes clients actuellement en accompagnement avec moi (vidéos, articles, exercices, conseils personnalisés, suivi par mail, etc)

Je me forme aussi en suivant des formations en ligne, en m’inspirant d’entrepreneurs à succès et en lisant beaucoup.

En moyenne je bosse environ 7h par jour du lundi au vendredi (puisqu’il apparemment il faut le préciser…😔). Bien sûr, aucune de mes semaines ne se ressemblent. Ce n’est pas linéaire. Je fais parfois des coupures en plein milieu de mes journées ou de mes semaines pour du sport, du plaisir, me ressourcer ou autre.

Mais même quand je ne suis pas devant mon ordinateur, je pense sans cesse à mon activité. J’ai de nouvelles idées. J’essaye sans cesse de m’améliorer et de donner le meilleur de moi.

Bref, je travaille. (30ème fois que j’utilise ce mot dans cet article mais c’est important !).

Ou peut-être est-ce le fait que j’aime ce que je fais ? Que je prends du plaisir quotidiennement dans mon taff ? Que je ne souffre pas ? Que je n’ai pas à râler de ma Vie professionnelle ? 🤔

J’ai l’impression qu’il y a beaucoup de ça. Si je ne souffre pas. Si ce n’est pas dur et chiant. Cela veut dire que je ne travaille pas

Du coup, pour m’endormir moins bête ce soir, j’ai regardé dans le LAROUSSE la définition du mot “travailler” :

    1. Faire un effort pour obtenir un résultat
    2. Réaliser une production, produire
    3. Avoir une profession, exercer un métier.

Pas de notion de souffrir. Faire un effort, c’est se dépasser. Mais c’est comme quand tu fais du sport, moi j’aime ça !

Il n’y a donc pas de doute. N’en déplaise à certains, je travaille.

Oui je sors des sentiers battus. Je suis en train de me créer mon propre métier. Je bouscule les idéaux. Je suis différente et j’ose.

Je travaille différemment qu’avant. Je travaille différemment que beaucoup de monde. Et je kiffe !

Amicalement,

Maude alias Maudus
Créatrice de bonheur

Ah oui et pour travailler avec moi à une Vie meilleure et remplie de plus de kiffes, nous commençons cette semaine les activités du Coups de Pied aux Fesses Club. Tu peux encore nous y rejoindre au prix de lancement que je laisse encore pour quelques jours (c’est pour moi, c’est cadeau ! 🙂) : http://www.maudus.fr/coups-de-pied-…

 

Reçevez mes 3 habitudes de Vie indispensables à mon bonheur (que je vous recommande !)

Signup now and receive an email once I publish new content.

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Merci pour ton inscription ! :-) Tu recevras dans quelques jours le début du cours par mail.