C’est drôle, j’avais commencé à écrire cet article il y a quelques semaines, trouvant qu’il était important que je vous parle d’un tel sujet. Et puis je l’ai laissé inachevé. Il ne me convenait pas. Il manquait quelque chose. Ayant trouvé ce quelque chose, je vous le livre complété.

 

J’apprends chaque jour à écouter plus attentivement mon corps. Et je rencontre de plus en plus de personnes qui le font régulièrement.

Je suis désormais convaincue qu’il est important d’apprendre à l’écouter. Qu’il a beaucoup à te dire.

Qu’il est même le meilleur indicateur pour tes choix dans ta Vie. Un panneau personnel de la direction dans laquelle tu dois aller.
Que ce soit pour te révéler que tu te trompes de chemin. Ou pour te hurler que c’est bien par là qu’il faut se diriger.

Pendant longtemps pourtant, je n’y ai pas été attentive du tout.

Pendant longtemps, je n’étais pas connectée à ce que mon corps voulait me dire.

Je le considérais comme mon principal outil pour évoluer dans la Vie, me déplacer, faire du sport, me mettre en valeur. Mais pas toujours comme quelque chose qui était relié à mon esprit et à ce qui m’arrivait dans mon existence.

Je fonçais pour tout.

Je me donnais à fond dans le sport que je faisais jusqu’à arriver à l’épuisement et vomir souvent après mes matchs de basket.

Quand je me suis foulée la cheville une fois, j’ai voulu finir le match alors qu’elle gonflait dans ma chaussure. Puis j’ai demandé au docteur de l’hôpital si je pourrais jouer au prochain (en vrai il m’a fallu 3 mois de rééducation avant de retourner sur un terrain).

J’allais à l’école puis au boulot même lorsque j’étais malade, que j’avais la tête grosse comme une citrouille, les yeux embrumés, et le cerveau pas très actif.

Parfois, je préférais porter tel sac ou telles chaussures à talons en ne pensait qu’à mon allure, alors que mes pieds et mon dos criaient à la torture.

J’ai mis des mois avant d’aller consulter un médecin parce qu’une dent me faisait mal.

Idem pour mon mal du bas du dos qui n’a fait qu’empirer pendant mes trois dernières années de salariat. Et pour lequel tous les tests n’ont jamais pu mettre à jour une cause mécanique. Et qui a quasi disparu depuis que je me sens plus alignée avec mes choix de Vie. 😏

Quand j’avais une angoisse nocturne qui apparaissait, je me trouvais nulle, déprimée, faible. Plutôt que de me demander ce qu’elle voulait dire…

Longtemps, j’ai toujours eu la sensation de ne pas assez respirer à fond. De respirer en « économie d’énergie ». De n’utiliser qu’une infime partie de mon système respiratoire. Comme si quelque chose bloquait.

J’avais quand même pu constater que lorsque j’étais plus fatiguée ou que je relâchais la pression après une période de stress, c’est là que je tombais malade.

Mais c’était tout.

Je ne faisais pas de lien entre ce que je vivais et ce que mon corps encaissait. Pour moi, il n’était qu’une carcasse qui devait m’obéir.

L’écoute de mes émotions est arrivée avec mon développement personnel et l’apprentissage de moi en profondeur.

Il n’y a pas si longtemps que ça, j’ai vraiment compris le mot « mal-a-die ».

Je sais désormais que certains problèmes de santé peuvent être un très bon signal d’alarme pour indiquer que quelque chose coince dans ta Vie.

De plus en plus, je raccroche les wagons. Même dans ce qui s’est passé dans mon passé. Pourquoi telle douleur ou maladie ont pu se déclencher à tel moment.

Je peux rattacher chaque crise d’angoisse à une situation qui n’était pas bonne pour moi.

J’en avais plein le dos de mon dernier boulot et de mon mode de travail. Au sens propre comme figuré.

Et maintenant lorsque je tombe malade, je sais que c’est parce que je suis dans une énergie trop faible et que des changements se jouent certainement dans ma Vie. Et qu’il faut que je remédie à cela.

L’idée étant de rectifier la cause et non les conséquences du mal.

Pas étonnant que des médecines d’autres cultures (comme la chinoise) se pratiquent en prévention et non de manière curative comme chez nous.

 

Mais le corps n’est pas que là pour indiquer qu’il faut stopper ou changer.

Il permet aussi de t’indiquer ce qui te fait positivement vibrer.

Pour moi par exemple, lorsque j’apprends une bonne nouvelle, j’ai littéralement envie de sautiller sur place. Je ressens la même excitation qu’à mes 2 ans, 6 ans, 16 ans ou 30 ans. J’ai souvent envie de crier de joie. De l’exprimer à vois haute. Parfois, je fais une danse de la joie 👯. De manière plus modeste d’autres fois, je tape dans mes mains frénétiquement. Et je souris surtout ! 😃

Et lorsque une situation en approche me fait vraiment triper, je ressens une sensation agréable dans le ventre que je ne reconnais que dans ces cas de figure. Comme si tout mon système digestif et intestinal se détendait d’un coup. Un truc vraiment vibrant de l’intérieur. Je sais alors que c’est une nouvelle qui m’excite vraiment. Quelque chose propre à moi et vers lequel je dois aller. Cela peut m’arriver pour n’importe quel domaine de ma Vie.

Et puis il y a quand j’ai le trac. Je le distingue très bien du stress ou de la peur angoissante. C’est une peur qui me stimule. Et qui laisse présager que je vais réussir ce que je suis en train d’entreprendre. Il y a de la peur mais aucun doute que je dois y aller.

Et puis les fou-rires. Quand je suis vraiment détendue et dans le lâcher-prise, je me marre à gorge déployée. Parfois avec un rire suraigu, parfois un rire gras. A ce moment je ne pense à rien d’autre que mon bien-être de l’instant présent. Tout mon corps est détendu et mobilisé juste à rire.

Et puis il y a les papillons dans le ventre et les étoiles dans les yeux de l’Amour. Je les ressens quand je sais que je vais retrouver les gens que j’aime. Cela peut être mon chéri comme mes petites nièces. Et à leur vue, j’ai envie de courir vers chacun d’entre eux et de leur sauter (ou les prendre) dans les bras avec passion. Je ne le fais pas toujours. Je me retiens. Je ne sais pas trop pourquoi d’ailleurs. 🙄

J’apprends un peu plus chaque jour à écouter comment mon corps réagit aux situations. Il est devenu un vrai allié dans mes choix.

Il y a un côté tellement rassurant à te sentir soutenue comme cela. Par une enveloppe qui te connait bien et depuis longtemps qui plus est.

 

Et toi ? Quand ton corps t’a-t-il clairement parlé négativement ou positivement ? Viens nous dire en commentaire quelles en sont les manifestations. Es-tu prêt(e) à plus l’écouter pour aller plus directement vers le bonheur ?

Avec vibration

Maude alias Maudus
Créatrice de bonheur en forme retrouvée

P.S : Photo de mon corps (de Yannick von Grabowiecki) lorsqu’il se sent mis en valeur 😊

Ce qui me fait bien triper chaque jour, c’est l’écriture de mon bouquin que tu peux acheter là et grâce auquel tu peux rejoindre un groupe secret pour suivre son évolution : https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=FBP4S3CA4KF3E

Etre accompagnée personnellement en individuel au bonheur par moi pendant les trois prochains mois, ça te dit ? Si tu souhaites plus d’info, viens m’écrire en MP ou par mail. Ecoute ce que ton corps te dit à cette idée 😉

Reçevez mes 3 habitudes de Vie indispensables à mon bonheur (que je vous recommande !)

Signup now and receive an email once I publish new content.

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Merci pour ton inscription ! :-) Tu recevras dans quelques jours le début du cours par mail.