Blog à idées

Un blog à idées et conseils pour votre bonheur quotidien et des fêtes personnalisées et réussies
Comment je suis passée de Créatrice de fêtes inoubliables à Créatrice de bonheur

Comment je suis passée de Créatrice de fêtes inoubliables à Créatrice de bonheur

28.02.2017.

Mmmm… me voilà devant ma feuille blanche, prête à me livrer. Prête à vous parler de ce qu’il se passe dans ma tête d’entrepreneure ces dernières semaines. Prête à vous parler de ma mutation.

D’habitude, la feuille blanche ne me fait pas trembler. Au contraire, elle m’inspire. Mais là j’ai un peu peur…

Car je m’apprête à vous raconter l’histoire de l’évolution de Maudus. Et donc la mienne. Puisque j’incarne entièrement mon entreprise.

 

Comme dirait mon ancienne coach de talents qui m’a beaucoup aidée à faire évoluer mon projet en 2016, Delphine Boileau-Terrien, il est inévitable que notre entreprise, qui est organique et nous colle à la peau, évolue en même temps que nous.

Lyvia, mon autre amie entrepreneure et mentor que j’admire, parle de grandir comme un homard qui change de carapace.

Il semblerait donc que ce soit un passage inévitable (des passages ?) dans la vie d’une entrepreneure, pour lequel je ne dois pas m’inquiéter ?

 

Pour être tout à fait franche, j’ai toujours su que le titre de Créatrice de fêtes inoubliables ne me suffirait pas toute ma vie. Mais je ne pensais pas que ma mutation s’effectuerait aussi vite.

Comme aime le dire mon Papaaaa lorsque nous avons une décision importante à prendre concernant notre avenir : Je suis à la croisée des chemins. 🙅🏻

Voici comment je suis passée de Créatrice de fête inoubliables à Créatrice de bonheur.

Les prémices d’un gros coup de mou

Un breakdown précède toujours un breakthrough comme dirait Delphine.

NDLR : Oui j’ai décidé de vous parler de femmes inspirantes dans ma vie d’entrepreneure car elles ont contribué directement ou indirectement à cette transformation.

 

Mon breakdown, ou gros cou de mou lié à mon entreprise, je crois qu’il a commencé après mon passage à la télévision en septembre dernier (Si tu ne savais pas que j’étais passée à la télé, je raconte tout par ici. C’était vraiment une génialissime expérience ! 🙂).

Après le TOP de l’excitation et des retours énergisants des gens contents pour moi, j’ai connu une énorme baisse de régime. Pendant tout le mois d’octobre, je manquais de jus. Pas envie de sortir, de faire du sport, de me bouger pour voir des gens, du mal à me mettre au travail.

« Bah comme tout le monde au début de l’automne diront certains ». Peut-être. Mais ce n’était pas dans mes habitudes moi qui aime profiter à fond de la Vie. Même les loisirs me fatiguaient d’avance.

 

Malgré tout  :

  • Je continuais mes actions marketing et de visibilité,
  • Je voyais le trafic de mon site considérablement augmenter à l’approche des fêtes,
  • Je prenais du plaisir à accompagner ma cliente Cindy que j’adore pour l’aider à organiser une fête d’anniversaire inoubliable sur le thème de New York (missions réussie comme elle le raconte elle-même !),
  • Je continuais à croire en mon projet et ma vie rêvée coûte que coûte.

 

Pourtant, les prochains organisateurs de fête tardaient à venir (les clients quoi !)

C’est donc pleine d’espoir que je lançais, à l’occasion de la fin d’année et pour les motiver à se manifester à moi, une promotion pour organiser des Nouvel an mémorables. Etant l’une de mes fêtes préférées de l’année, je me réjouissais à l’avance d’aider un maximum de personnes à créer des souvenirs heureux et originaux avec leurs proches. Soixante jours avant le Réveillon du 31 décembre, le délai était idéal pour oeuvrer ensemble. Et en plus j’avais pleins d’idées originales en stock !

Que fut ma déception quand je vis que ma réduction suscitait certes de l’intérêt (au vue des nombreuses visites sur cette page de mon site), mais ne convainquait aucun futur fêtard 😒. Mais pouuuurquoooooi ???

J’étais pourtant LÀ ! 👋🏻 Prête à mettre à mettre à leur service mes talents d’organisatrices et mon imaginaire sans limite.

—-> 1er coup de mou

 

Pour me ressourcer, je passai alors les fêtes de fin d’année en famille. Génial pour moi qui prône l’importance de profiter de ses proches tant qu’ils sont présents et en bonne santé. Et je réitère. 90% du temps fut bénéfique à mon bien-être. J’ai une famille géniale que j’adore !

Toutefois, je n’ai pu éviter ce genre de remarques ou discussions, de proches et moins proches qui m’aiment et s’inquiètent pour moi, qui se veulent bienveillants et qui partent d’un bon sentiment, mais qui vous dépriment en une fraction de seconde et resserre votre petit coeur d’entrepreneure qui se bat quotidiennement contre les idées reçues et ses propres doutes (lonnnngue cette phrase passionnée. Mais compréhensible, non ? 🤔).

Du style :

«  Alors ça marche ton truc ? Arrives-tu à vivre de ton business ? »

« Bah tu auras pris deux années sabbatiques pendant lesquelles tu auras bien profité » 

«  Alors ? Qu’as-tu décidé pour la fin de ta disponibilité dans 6 mois ? » –> Mais c’est dans 6 mois BORDEL !

«  A ta place, je profiterais du temps libre que tu as pour postuler et rechercher un travail salarié »

C’est drôle, que des questions ou remarques (indiscrètes qui plus est) que l’on ne pose jamais à un salarié qui s’ennuie à mort dans un boulot qu’il déteste.

 

J’aurais préféré des phrases du style :

« Alors Maude, tu t’éclates toujours autant au quotidien à travailler sur ton entreprise ? » —> OUI !

« Comment as-tu trouvé le courage pour te diriger vers un travail plaisir plutôt qu’un travail torture ? »

«  Je t’admire pour le travail quotidien que tu fournis seule. Cela ne doit pas être facile tous les jours »

«  Si tu as besoin de quelque chose pour t’aider à faire décoller ton entreprise, n’hésite pas »

 

Je sais pourtant que les gens reportent souvent sur les autres leurs propres inquiétudes.

Je sais aussi que si leurs remarques me touchaient autant, c’est qu’ils appuyaient là où ça faisait mal.

Peut-être fallait-il que j’écoute non pas la critique (plus facile à dire qu’à faire hein je vous assure) de mes proches, mais les conseils qui se cachaient derrière ?

Car je devais me rendre à l’évidence : j’avais beau croire à fond en mon offre originale et moderne d’accompagnement en ligne pour co-créer et co-organiser des fêtes inoubliables et ainsi créer du bonheur et des souvenirs. J’avais beau y mettre toute ma passion pour le web, les fêtes, le bonheur, la Vie dedans. J’avais beau être en action marketing permanente et quotidienne (NDLR : oui oui, malgré un emploi du temps que j’organise moi-même en totale liberté, je bosse bien tous les jours. Pour info. 😠). Je ne gagnais pas assez d’argent et je ne vivais pas encore de Maudus.

—> 2eme coup de mou

 

Or le délai des 6 mois que je mettais fixé avant mon bilan approche. Il fallait faire quelque chose. Mais il était hors de question de :

  • ABANDONNER Maudus.
  • Revenir à un boulot ennuyeux et salarié sous prétexte que j’aurais un salaire fixe qui tomberait chaque mois.
  • Abandonner l’idée que l’ON PEUT créer son propre métier rêvé et réussir. Si d’autre on réussit, pourquoi pas moi ? Si moi je ne réussis pas, alors qui d’autre ? Je dois montrer une voie ! 😎
  • Oublier tous les préceptes de Vie que j’ai découvert depuis 3 ans et qui me collent à la peau : l’entreprenariat, la liberté, le rêve, le plaisir quotidien, le feu intérieur, le flow, l’alignement avec ses aspirations profondes, mes talents, etc.

 

Les signes d’une renaissance

J’ai toujours aimé dire que le destin nous envoyait des signes pour nous montrer les chemins. Vous savez, comme les points à relier dont parle Steeve Jobs dans son discours à Stanford (à écouter à tout prix si vous ne le connaissez pas ! 😌)

Ce fut tellement le cas en ce qui me concerne.

Alors que je doutais, me posais beaucoup de questions, voici ce qui arriva à moi.

 

Cela commença par le soir où ma copine Annabelle me partagea un article sur le métier de Chef du bonheur en entreprise (ou Chief Happiness Officer) en me disant : « C’est trop pour toi ! ».

Il s’agit d’un nouveau type de métier, qui nous vient, of course, des startups et entreprises innovantes américaines telles que Google. Leurs missions sont de faire en sorte que les employés soient le plus heureux possibles au sein de leur travail. Et donc que cela ait un impact bénéfique sur l’entreprise car qui dit salarié motivé, dit meilleure implication, dit meilleure productivité.

Comment ? En agissant sur l’esprit de groupe, leur considération au sein de l’entreprise, les évènements fédérateurs, leur bien-être physique à leur poste de travail, les relations avec la hiérarchie, etc, etc.

WOUAOUWWWW !! Tout ce qui m’a toujours importé et que j’essayais d’instaurer naturellement sur mes postes en tant que salariée. Annabelle (qui me connait bien) avait raison. C’était TOTALEMENT POUR MOI. Je dirais même : JE VOULAIS FAIRE CE TRAVAIL. Tellement excitée d’avoir découvert un tel métier parfait pour moi, j’ai eu beaucoup de mal à m’endormir ce soir-là…

Le lendemain, je me renseignais sur les postes déjà existants en France et constatais qu’ils arrivaient tout juste dans certaines entreprises parisiennes. Il faudrait encore quelques années pour changer les mentalités en France, que cela arrive en Province, et au moins 20 ans dans la fonction publique… Merde, j’étais encore en avance sur mon temps. 🙄

Mais cela ne m’empêche pas de créer un nouveau métier et de proposer de tels services en freelance, n’est-ce pas ? 🙂

 

Puis d’autres signes sont venus à moi :

D’abord à mon anniversaire. J’ai reçu moultes messages touchants et plein d’amours de mes amis et ma famille ❤️. Cela fait tellement du bien ! 😃 Et ils contenaient aussi des messages subliminaux qui m’ont particulièrement touchés (et si cela me touche plus, c’est qu’il y a une raison), du style :

« Continue à fêter la Vie comme tu sais si bien le faire »

« Ne change rien, continue à être joyeux et optimiste »

«  Continue de distribuer ta bonne humeur et ta joie de vivre »

« Hâte de te voir pour célébrer la Life (comme tu le dis si bien) »

 

Et puis il y avait des commentaires récurrents de Lyvia (encore elle 😉) qui me qualifiait d’Ambassadrice du bonheur et qui me disait adorer surtout l’énergie positive que je véhiculais dans mes messages sur mes réseaux sociaux.

 

J’avais aussi de plus en plus envie de partager d’autres choses avec vous sur mes réseaux sociaux et dans mes articles de blog. Pas seulement du domaine de la fête, mais d’autres habitudes, inspirations, objets, centre d’intérêts qui me rendent heureuse. J’ai même songé un moment donné ouvrir un autre Blog en parallèle.

 

Enfin, en janvier, j’ai eu la chance de participer à un chouette event sur Strasbourg en présentiel. J’y tenais un atelier photos festif pour accueillir les gens dans la bonne humeur et de manière originale. Et devinez quelle thématique je choisis pour cette animation ? La psychologie positive of course !

Il s’agissait pour eu de choisir LE MOT POSITIF qui allait influencer leur année 2017, l’écrire sur une pancarte à la craie, se vêtir d’accessoires de déguisements pourquoi pas, et se faire prendre en photo avec pour marquer l’engagement d’agir vers cet objectif de bien-être.

 

Et vous savez quoi ? Beaucoup de gens ont eu du mal avec cet exercice qui me semblait pourtant facile. Certains étaient même complètement hors sujet. Malgré les suggestions que j’avais accrochées au mur. Malgré mon aide. Apparemment, cela n’était pas si simple que cela de se questionner positivement sur sa Vie.

C’est l’observation que fit cette dame adorable qui tenait le guichet à côté de moi et m’avait observée toute la soirée. Je n’ai discuté avec elle que tard dans la soirée. Elle apparut à moi et me dit des choses importantes qui font réfléchir, comme une bonne fée. Vous savez comme celle de qui apparait et disparait dans Cendrillon avec de la magie. Une messagère du destin. Elle me dit que j’avais bousculé positivement ces personnes et que je rayonnais une énergie « bizarre » dont ils n’avaient pas l’habitude. Que j’étais une « Créatrice de bonheur ».

Pouaaaah LA révélation !! Gros smile. Elle m’avait touchée en plein coeur 😳 et illuminé la fin de ma soirée qui était déjà d’un très haut niveau ! J’aurais pu l’embrasser. Elle touchait à quelque chose avec ces mots…

 

Mon nouveau moi

Mais j’avais PEUR. Cela voulait-il dire que je devais TOUT remettre en question concernant mon entreprise ? M’étais-je trompée jusqu’alors ? Pourtant je kiffe les fêtes et tout ce que j’avais mis en place jusqu’à aujourd’hui.

Devais-je TOUT recommencer de zéro ? Moi qui avais mis 1 an et demi à construire moi-même mon site internet, créé une chouette communauté, écrit plus de 40 articles de blog sur les fêtes qui tournent bien maintenant, en ma possession 200 cartes de visite et autant de flyers, fais des visuels de tous styles et des dessins sur les fêtes. Toutes ces heures de travail foutues en l’air ?

Et que dirons les gens (vous !). Que dira ma famille. Elle va encore me prendre pour une folle en crise de la trentaine qui pète une case.

Plus personne ne va rien comprendre. AU SECOUUUUUUUURS !

 

C’est là que j’ai décidé de demander l’avis à quelqu’un qui me connait bien, qui me suit depuis les débuts de Maudus (voici l’interview qu’elle avait faite de moi il y a 1 an déjà !), qui me soutient et croit en moi, que j’admire et à qui je veux trop trop ressembler dans le modèle d’entreprenariat qu’elle a développée. Mon amie Lyvia qui débloque tout !

En un échange de mail, elle (et son assistante Corinne (coucou !) qui me connait aussi bien) avaient déjà mis le doigt sur ce qui n’allait pas, trouvé mon nouveau titre et m’avait rassuré quant à la suite.

« Tu n’es pas quelqu’un qui aide les gens à organiser des fêtes. Tu es quelqu’un qui aide les gens à vivre plus heureux. » m’a-t-elle dit.

Elle avait touché juste. Le constat était clair : le domaine des fêtes que j’adore était trop étriqué. J’aimais aidé les personnes à créer du bonheur pour eux et leurs proches et à profiter à fond de la Vie. Mais je ne le faisais que ponctuellement dans leurs vies. J’avais envie de faire beaucoup plus.

J’avais envie de partager d’autres sources de mon bonheur. Des choses qui me sont innées, certains de mes talents, et des choses que j’ai apprises au cours de ma vie, et notamment au cours de ces deux dernières années de reconversion et de découvertes passionnantes en développement personnel.

 

Il me fallait donc élargir mon champs d’action avec Maudus. Il me fallait devenir une Créatrice de bonheur.

En une journée de brainstorming avec Lyvia, nous avons passé en revue toutes les actions excitantes que je pourrais explorer et partager à qui voudra plus de bonheur dans sa Vie.

 

 

Et je crois que c’est mon bon nouveau chemin. Preuve en est, toutes les personnes qui me connaissent ne sont pas étonnées et me disent que ce rôle me va trop bien. Je les crois.

 

Pour un nouveau commencement (et non Pour conclure)

En conclusion, je dirais que j’ai pris de la hauteur. Je ne suis plus seulement Créatrice de fêtes inoubliables. Je suis Créatrice de bonheur, et l’une de mes façons d’agir est de co-créer et organiser des fêtes inoubliables pour les occasions qui se présenteront dans la Vie des gens.

Mais je compte distiller du bonheur et aider un maximum de personne à le faire de différentes façons et plus quotidiennement. Les particuliers, les entrepreneurs, comme les employés d’une entreprise.

 

Je vais travailler pour cela dans les prochaines semaines. J’ai déjà commencé d’ailleurs ; je vous invite à découvrir pour commencer mon petit programme « 30 jours pour être plus heureux » (qui rouvrira ses portes bientôt).

Aussi, mon blog s’étoffera de nouvelles catégories d’articles, qui je l’espère vous plairont et vous inspireront, toujours dans la joie et la bonne humeur 🙂

Vous allez voir les choses évoluer petit à petit… dans mes visuels, les infos que je vous partagerais sur mes réseaux sociaux, les sujets que j’aborderais dans mes articles. Il y aura toujours de la fête ! Mais surtout de la fête au quotidien ! Youhouuuuu 🙆🏻

 

Donc si vous souhaitez ajouter plus de bonheur dans votre quotidien, VENEZ (OU RESTEZ 😉) !

Si vous souhaitez organiser une fête inoubliable et unique pour fêter un évènement particulier de votre Vie, VENEZ !

Si vous avez envie de provoquer facilement toutes sortes de belles opportunités dans votre Vie, VENEZ !

Si vous êtes entrepreneur(e) et que vous sentez que êtes déconnecté(e) de votre plaisir et avez du mal à prendre conscience de tout ce que vous avez déjà réalisé et combien vous êtes GENIAL(E), VENEZ ! (Je vous réserve un programme tellement génial et que j’aurais rêvé trouver pour moi ! 😃)

Si vous êtes chef d’entreprises et que le bonheur de vos employés (ainsi que votre productivité et chiffre d’affaires) vous importe, VENEZ !

Si vous souhaitez organiser un évènement extraordinaire unique pour marquer votre vie d’entrepreneur avec votre communauté (une fête en somme !), VENEZ !

Si vous voulez encore plus kiffer la Vie, qui que vous soyez, VENEZ !!!!!

 

Je vous dis à très vite au détour de l’un de ces chemins.

Sereinement, 😌

Maude alias Maudus

Rendez-vous sur Hellocoton !

Reçevez mes 3 habitudes de Vie indispensables à mon bonheur (que je vous recommande !)

Signup now and receive an email once I publish new content.

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Author:

Marie_BeezBiz.fr on avril 3, 2017 AT 10

Bonjour Maude 🙂
Je me reconnais tellement dans ce que tu partages ! Bravo pour ce cheminement. C’est chouette d’avoir pu trouver quelqu’un pour t’aider à y voir plus clair.
Le côté étriqué du domaine qu’on choisit en premier, peut-être aussi parce qu’on n’ose pas voir plus grand, ça me parle beaucoup !
C’est la deuxième fois que je viens voir ton blog. Je sens que je vais devenir plus assidue 😉

    maudus on avril 3, 2017 AT 11

    Oooooh merci beaucoup Marie pour ton message qui me touche.
    Oui je crois aussi que les fêtes (que j’aime toujours autant) ont ce côté « résultat concret » qui me rassurait dans la création de mon propre métier au début. J’ai encore parfois moi-même du mal à croire que je peux faire bien plus, juste en étant moi. C’est impalpable et donc difficilement explicable… Pourtant j’y crois à fond !
    Tu es la bienvenue avec grand plaisir !

Laissez un commentaire