Vis-tu souvent des situations d’inconfort dans ton développement personnel ?

Je me rappelle, lors d’un atelier que j’ai suivi il y a un an, d’un exercice particulier que j’avais trouvé de prime abord très peu pertinent et qui semblait en apparence ne rien m’apporter de nouveau.

Il s’agissait de se mettre devant le groupe et parler d’un sujet personnel que l’on n’avait jamais partager en public.

La plupart des participants étaient apeurés rien qu’à l’idée de se retrouver face aux autres et devoir parler.

De mon côté, je me suis dit « ça va aller ». Parler en public n’est pas trop un souci, même si j’ai souvent le trac.

Quant à savoir ce que j’allais dire, mon cerveau de perfectionniste s’est mis à turbiner pour trouver à l’avance mes idées et former de belles phrases à répéter jusqu’au moment de mon passage.

Pas vrai que tu fais ça aussi ? Lorsque l’on te donne une consigne et que tu dois prendre la parole, tu prépares tout à l’avance dans ta tête, parfois des heures avant, pour faire la meilleure des présentations et donner une bonne impression. Je te connais bien hein… 😜

La vérité est que me préparer à l’avance était une parade pour ne pas être dans l’inconfort.

C’était une excuse pour ne pas faire l’exercice à fond.

Mon mental, mis en alerte de la situation potentiellement dangereuse, m’avait mise dans un schéma de contrôle habituel de mes réponses.

Car je rappelle que la plus grande peur de ton ego (qui parle à travers ton mental) est de disparaitre. Que tu te libères suffisamment de lui pour qu’il n’ait plus de raison d’être. Il use donc tous les stratagèmes pour te faire croire que tu es en danger si tu sors de ta zone de confort, montre tes émotions, et fonce vers le « danger ». Il fait tout pour te garder dans une zone connue et dans la maîtrise.

La vérité est qu’en cet instant précis de cet exercice, j’avais choisi des sujets faciles à partager, très peu engageants et qui me gardaient à l’abri de mes émotions.

Le/la perfectionniste est très fort pour garder une attitude de façade. Pour se montrer fort(e) en toutes circonstances. Comme un caméléon, il sait s’adapter à tout et dire les bonnes choses aux bons moments pour garder une certaine posture.

Le/la perfectionniste ne veut surtout pas perdre la face en public, se montrer faible ou vulnérable. Et montrer ses émotions, pleurer ou être mal à l’aise en fait partie selon lui.

Or le secret pour faire des bons dans ton évolution, est de plonger dans l’inconfort.

Franchement, toutes les fois où j’ai senti de la résistance à faire un exercice de développement personnel, aller à une journée de formation, rencontrer une nouvelle personne, accepter une expérience, qui à la base me faisait envie, j’ai touché du doigt l’important à transformer. Et surtout les prises de conscience et résultats ont été WOUAOUW…😲

Cela m’est encore arrivé l’autre jour, en journée de formation de coaching, alors qu’il s’agissait de rester silencieuse, les yeux dans les yeux avec les autres participants.

N.B : Le silence me met aussi dans l’inconfort car je n’ai plus la parade de parler pour cacher mes émotions. Et comme je suis très sensible contrairement à ce que montre ma carapace…

Sentant que je touchais du doigt quelque chose d’important, j’y suis allée complètement, je me suis abandonnée, et le moment était juste magique ! 😲

Mais ce n’est pas facile.

De plonger dans l’inconfort. De lâcher prise.

Nous l’avons encore vu lors du cercle de partage de ce dimanche combien certaines personnes avaient du mal à parler en « je » et préféreraient parler des autres, du temps, ou donner des conseils plutôt que de parler d’eux-mêmes.

Et c’est okay, si tu n’es pas prêt(e). Je dis ça en ressentant beaucoup de bienveillance.

À chacun de décider du rythme auquel il a envie d’avancer et de ses limites. Le tout est de le faire en conscience. Car tu restes maître/maîtresse et responsable de ta vie, ton bonheur et de ton cheminement.

Mais si tu souhaites faire des bons dans ton évolution personnelle et avancer vers le lâcher-prise, je ne peux que te conseiller d’aller vers l’inconfort.

Là où tu as envie d’aller mais où ton mental résiste. C’est la clé 🔑.

Et puis mieux vaut un inconfort de quelques minutes pour transformer ton existence plutôt que de rester dans l’inconfort du besoin de contrôle et de l’insatisfaction de ta vie, par vrai ? 😏

Si tu es attiré(e) par l’un de mes accompagnements mais que tu as peur (c’est bon signe !), tu peux m’écrire là : https://www.maudus.fr/seance-gratuite/. Je saurai t’apaiser et créer une bulle sécure pour t’accompagner dans ta transformation.

Si tu n’arrives pas à faire un choix, mon programme « 7 jours pour te connecter à ton intuition et faire les bons choix pour ton bonheur » ferme ses portes en live ce dimanche à minuit : https://www.maudus.fr/intuition-bons-choix-bonheur/

PS : Photo du parc de Pourtalès à Strasbourg. Magnifique lieu avec de belles énergies !