Je me souviens avoir lu il y a quelques années, un texte qui m’avait fortement agacée : un critique-rejet du développement personnel.

Pour moi, le développement personnel est tout ce qui te permet de mieux te connaitre, te comprendre et évoluer. Bref, rendre ta vie encore plus heureuse et épanouissante !

J’ai la tête dedans depuis 4 ans, de manière consciente et quotidienne, de par mon travail mais aussi une passion personnelle. Mais en réalité de par ma nature, je crois avoir toujours eu ce désir de me développer plus.

Aussi loin que je me rappelle, je me suis toujours posée des questions sur la vie, sur moi, sur ce que je faisais ici et en quoi cela avait un sens.
J’ai toujours adoré ce qui me permettait de mieux me connaitre (la grapholophie, mon histoire familiale, la symbolique des rêves, les tests sur les prénoms sur internet, les signes astrologiques qu’à l’époque je ne prenais pas du tout au sérieux 😏)
J’avais 18 de moyenne en philo au lycée.
Je dévore des livres avec des exercices sur soi.
Bref.

Certains diront que je me suis toujours pris la tête (c’est sur que ça carbure là-dedans). C’est surtout que cela fait intrinsèquement partie de moi, et je l’accepte. Je m’aime même ! 😃

Et me remettre en question m’a toujours permis d’améliorer mon expérience de vie.

C’est pourquoi à l’époque, je n’ai pas compris comment on pouvait critiquer le développement personnel qui apporte des pistes de réflexion et des clés si importantes pour être heureux.

Sous l’angle du perfectionnisme, j’ai compris tout son piège.

Il ne relève pas du développement personnel lui-même qui n’est qu’un outil, mais de comment on l’aborde.

Et le piège pour le perfectionniste, est de retomber dans quelque chose de pesant et de désagréable. Dans le « il faut ». Et dans le « je renie et je dois changer une partie de qui je suis qui n’est pas bonne ». Dans la quête de perfection à la « je dois être meilleure et m’améliorer en permanence ».

Cela commence toujours ainsi : tu découvres un exercice, une pratique, une nouvelle façon de penser juste géniale et qui résonne en toi.

Tu es excité(e) à l’idée de la mettre en pratique et de voir tous les bienfaits que cela va t’apporter.

Cela peut être de la méditation, du yoga, des exercices d’écriture, de la visualisation, de l’énergétique, de la danse, des jeux de carte… peu importe.

Tu étudies avec minutie ce que tu dois BIEN FAIRE. Et tu t’y astreins. Il se peut même que tu mettes un rappel dans ton agenda pour t’y tenir.

Car tu penses que pour réussir, tu dois appliquer à la lettre tout ce qui t’est conseillé. Que l’effet positif d’un exercice ne marchera que si tu suis strictement les règles.

Tu t’imposes ainsi une rigueur et une récurrence. Et tu te forces, même lorsque parfois, tu n’as pas vraiment envie. Parce qu’il le faut pour avoir des résultats…

Tu mets beaucoup d’attentes derrière cette nouvelle pratique bien-être.

Et si cela ne marche pas à la hauteur de tes espérances, c’est de TA faute de toute façon. C’est que tu n’as pas été assez rigoureuse ou que tu as dû louper une étape. Ou qu’il y a un truc qui cloche chez toi puisque ça marche pour d’autres.

Pfff de toute façon ça te saoule et tu n’as plus envie. C’est devenu lourd et plus réjouissant.

Petit à petit, tu laisses tomber. Tu culpabilises quand tu y penses. Mais de toute façon, avec tout ce que tu as à faire, tu n’as pas le temps (excuse ! 😉).

Si tu te reconnais là-dedans, dis-le moi en commentaire ou par retour de mail 🙂

Ce mécanisme là est typique du contrôlant. Ce n’est pas le développement personnel qui est mauvais pour toi, c’est la façon dont tu l’abordes. C’est ton conditionnement qui pose problème (pas toi hein, j’ai bien dit ton conditionnement 😉).

Franchement, tu n’en as pas marre parfois de tout ça ? Et si tu t’autorisais à envoyer valser les règles et le « il faut », et juste faire comme tu en as envie, même si ce n’est pas écrit dans un livre ou enseigné comme ça ?

Aujourd’hui, je suis toujours passionnée par le développement personnel mais je le pratique avec beaucoup de légèreté et d’amusement. Il y a une multitude de pratiques qui m’intéressent et qui varient selon les périodes.

Je m’autorise à en changer dès que cela me dit. Mais aussi à les pratiquer à MA manière.

La méditation en est l’un des meilleurs exemples.

Avant, je m’astreignais à le faire chaque jour, dans la posture adéquate, dans le lieu et le silence, même lorsque j’en avais pas envie.
Aujourd’hui, je la pratique quotidiennement, couchée, debout, en séance avec des clients, dans un parc, entourée de plein de monde. Bref, dès que j’en ressens l’envie et le besoin.

Il y des livres que j’ai commencés, desquels j’ai puisé seulement les exercices que j’avais hâte de faire (ou tout l’inverse car c’est là généralement que se cachent des grosses prises de conscience😉). Ils sont maintenant dans mon placard et peut-être que j’y reviendrai. Peut-être pas. Et c’est okay !

Et c’est ainsi que j’ai le plus de résultats !

La clé est dans la joie et le lâcher-prise ! Tu fais et tu t’éclates en le faisant !

C’est une façon pour moi de respecter qui je suis.
J’aime bien faire les choses, oui. Mais j’aime aussi pouvoir changer d’avis.
J’aime mon indépendance et pouvoir créer à ma façon.
J’aime l’originalité !

Je suis certaine qu’une partie de toi plus libre ne demande qu’à s’exprimer. Si toi aussi tu laissais plus de place à l’autre facette de toi, comment pratiquerais-tu ton développement personnel ?

Mon accompagnement un à un « Transforme ton existence » est un outil ultra puissant de développement personnel car personnalisé mais aussi transformant de manière concrète et durable. Et il est fun ! J’ai à coeur que l’on s’amuse ensemble à transformer ta vision des choses et ta vibration intérieure ! 😃

Il me reste quelques places pour les 3 prochains mois : https://www.maudus.fr/seance-gratuite/

PS : Là c’est moi qui médite en haut d’une colline après une marche.