Aujourd’hui, j’ai dû prendre une décision. Un peu comme tous les jours tu me diras 😅, entre comment s’habiller, quoi manger, quelles sont mes priorités de travail, sur quoi je mets mon focus et mon énergie, etc.

Mais celle-ci sortait de ma zone d’habitude et avait un impact émotionnel plus grand sur moi. En d’autres termes, elle me prenait la tête 🙇🏻‍♀️.

(Je fais exprès de ne pas te dire précisément de quoi il s’agit car je pense que ces tergiversations et les leçons à en tirer sont universelles à tout choix à faire)

Pour prendre la meilleure des décisions pour moi :

J’ai pesé le pour et le contre en boucle dans ma tête et en faisant des listes (j’adore les listes !).
J’ai fait des exercices d’écriture.
J’ai demandé l’avis à plusieurs de mes proches.
J’ai même lu des avis sur le Net.
J’ai médité et demandé de l’aide de la part de mes guides.
J’ai tiré des cartes et communiqué avec mon intuition.

Tout cela a permis d’apaiser mon mental mais non de me donner une réponse claire sur ce que je devais faire.

La raison ? Dans le fond, JE SAVAIS DEJA.

En réalité, je ne demandais aux autres, aux cartes, à mes guides, que la confirmation de ce que mon envie profonde m’avait déjà soufflé. D’ailleurs quand la réponse n’allait pas dans mon sens inavoué, cela me contrariait.
Ce qui me bloquait réellement : La peur des conséquences de ma décision.

Je suis persuadée que la plupart du temps, lorsque tu dois prendre une décision pour toi, c’est cette balance qui se joue. Que la plupart du temps, si tu sais t’écouter, TU SAIS DEJA. Mais que tu hésites car les conséquences de ce que tu vas dire ou faire t’effraient, consciemment ou non. Que tu as peur de ne pas être accepté(e) en exprimant ta vérité et qui tu es vraiment.

Pour ma part, il y avait, comme souvent, la peur de décevoir l’autre par ma réponse.
La peur de faire le mauvais choix et de regretter.
La peur d’apparaître comme quelqu’un de « pas sérieux », sur qui on ne peut pas compter. Bref, de ne pas être parfaite.

Smurf, comme ça sent le discours d’une perfectionniste qui a peur de lâcher prise… 🤦🏻‍♀️.

C’est UNIQUEMENT pour ces raisons que j’ai reculé ma prise de décision. Parce que mon mental tentait de me faire croire que le choix de mon coeur me mettant en danger. Je risquais d’être blessée.

Je savais que je voulais dire NON, mais je n’y arrivais pas.

Comment je connaissais ma réponse dans le fond ? Un ressenti, une intuition, des messages de mon corps…
À l’idée de dire NON, je me sentais libre, légère, soulagée.
À l’idée de dire OUI : lourde, contrariée, contrainte.

Pourtant, mon mental se sentait plus à l’aise avec cette seconde réponse. Elle était plus sérieuse, responsable, plus à l’image de la femme parfaite qui « fait ce qu’il faut ». Elle nécessitait moins de justification et de culpabilité.
Mon mental se serait senti soulagé dans un premier temps que j’opte pour le OUI, quitte à souffrir et devoir m’adapter ensuite pendant des mois. (sympa le gars ! 😟)

Alors j’ai pris le temps de me demander si je voulais une vie dans laquelle je faisais mes choix par peur ou par envie ?
J’ai pris le temps de me rappeler qu’il ne peut pas y avoir de mauvais choix tant que je suis ce qui est juste pour moi.
Que je suis mon meilleur indicateur du chemin à suivre ; pas mon conditionnement aux règles de bienséance et du « il faut ».
Que lâcher prise, c’est aussi s’autoriser à se tromper et à changer d’avis. Que rien n’est grave dans ma prise de décision et que tout sera parfait ainsi.

Ce qu’il s’est passé : j’ai suivi la voix de mon âme, j’ai dit NON, et tu sais quoi ? Aucune de mes peurs ne s’est concrétisée.

Pour les regrets, je n’ai pas de recul suffisant mais si je me base sur le fait que je n’en ai jamais eu dans ma vie… 💁🏻😀 Je sais que toutes mes expériences, même les plus nulles, ont une raison d’être et m’apprennent quelque chose.

Je me sens soulagée et fière de moi. Un pas de plus vers le lâcher-prise et l’affirmation de MOI (au sens de mon âme) !

Et en plus j’ai fait de la place à autre chose (dans ma tête, mon emploi du temps, mon énergie, et avec mon argent) 👏.

Et toi ? Préfères-tu faire tes choix par peur ou par envie ?

Pour terminer cet article je ne peux que citer Lyvia Cairo dont l’une des paroles m’accompagne encore aujourd’hui : en réalité, le must pour faire tes choix est lorsque tu as envie ET peur.

Lorsque cela frétille à l’intérieur mais que tu as le trac. C’est que tu t’apprêtes à faire un pas vers ta zone de brillance.

L’élément incontournable est tout de même L’ENVIE. Celle qui te donne envie de te réjouir et t’agrandit les yeux de pétillements, tu vois ? 😃

Avec confiance,

Maude

Bien sûr, je peux t’aider à faire des choix alignés avec qui tu es et exprimer tes réelles envies avec authenticité et confiance dans ta vie. Le tout sans plus avoir peur. C’est une séance comme celle-ci sur moi-même qui m’a permis de le faire –> https://www.maudus.fr/liberation/. N’hésite pas !

P.S : Le flamant orange les ailes écartées c’est l’énergie de la voix de mon âme. L’autre, fermé et avec moins de couleur, celle de mon mental.

Pin It on Pinterest