Lundi matin 8h30. Je me réveille en sursaut et m’assieds d’un bond dans mon lit, en panique. J’ai loupé mon réveil. Je suis en retard au travail alors que c’est ma reprise. Meeeeeerde…qu’est-ce que je vais dire à mes chefs ?

Je sens une angoisse monter en moi. Une sensation désagréable presque douloureuse qui part de mon ventre et remonte jusqu’à mon diaphragme.

Attends, quelque chose cloche… Je mets quelques secondes interminables à reprendre mes esprits. J’attrape machinalement mon portable, le temps que mes connexions se re-fassent dans mon cerveau.

Mais non. Je ne suis plus salariée. Rappelle-toi Maude, tu es à ton compte depuis plus de 4 ans, tu n’as aucune contrainte que celles que tu choisis, et tu es libre de travailler comme tu l’entends.

OUF. Gros soulagement.

Je me recouche en souriant. Ce n’était qu’un rêve. Ou plutôt des relents du cauchemar que je vivais il y a quelques années.

Voilà ce que j’ai vécu ce matin. Je prends cette expérience comme un cadeau. MERCI ! 🙏🏼

L’opportunité de me rappeler ce que je ressentais avant concernant ma vie professionnelle, et de savourer le chemin parcouru. Un flashback salutaire pour ressentir la gratitude des choix courageux que j’ai faits pour mon bien-être et me sentir fière, libre et heureuse.

Pourtant, dans ma vie professionnelle d’avant, je n’étais pas malheureuse. J’étais fière de ma carrière et j’assurais dans mes journées de travail. Il y avait beaucoup de choses qui m’agaçaient, mais aussi beaucoup de positif et je n’ai aucun regret.

Par contre, un sentiment qui m’habitait régulièrement était le stress.
Stressée à l’idée de reprendre le boulot le lundi.
Stressée à l’idée d’arriver en retard.
Stressée par les dossiers plus compliqués qui m’attendaient.
Stressée à l’idée d’assurer et de finir dans les temps.
Stressée par ce coup de fil que je devais passer.

Du stress par-ci, du stress par-là.

Cela ne se voyait pas forcément en surface. Je ne stressais pas H24. Je suis le genre de nana habitée d’une force confiante certaine.

Mais il était présent en toile de fond. Il végétait à l’intérieur. Il était la base de ma vie professionnelle. Et se manifestait d’ailleurs dans mon corps par différents symptômes dont des douleurs de dos.

Quand je pensais au boulot, c’était ce genre d’émotions désagréables plutôt que du fun et de la joie.

Et je trouvais cela normal à l’époque. On m’avait appris que le travail ce n’est pas drôle. Qu’il faut en chier pour réussir et bosser dur pour atteindre des résultats. Qu’il fallait savoir souffrir dans la vie pour ensuite en profiter.

Désormais, j’ai choisi cette vie d’entrepreneure pour être libre et épanouie dans ma vie pro.
Et j’ai décidé que dans mon quotidien professionnel, le stress n’a plus sa place.

La base est de me sentir bien. Lui est devenu l’exception.

Et lorsqu’il pointe le bout de son nez, je m’attèle à comprendre quelle en est la source. Est-ce une tâche ou une situation que je n’aime pas ? Qu’ai-je fait entrer dans mon travail qui ne me correspond pas ? Suis-je dans mon perfectionnisme exigent ?

Une fois le constat fait, je supprime ce qui doit l’être de mon environnement pro ou je transforme cet état d’être en libérant le blocage en question.

Du stress dans ma vie professionnel, non merci plus jamais ⛔️.

(À noter que je distingue le stress, de la peur-trac, signe d’une prise de risque salutaire hors de ma zone de confort qui me fait grandir)

Et pourtant, l’entreprenariat est souvent associé au stress de créer et gérer sa propre entreprise.
La semaine passée, j’ai discuté avec plusieurs entrepreneures en quête de rayonnement.

L’une d’entre elle m’a affirmé qu’elle savait que sa transition pour créer son entreprise allait être dure et stressante. Elle a du intégrer cette croyance là et donc la rendre réelle. Ma suggestion : et si tu décidais que c’était facile ?

Une autre me demandait comment je pouvais accompagner des entrepreneures à être connectées à la joie et la légèreté quotidiennement si j’étais moi-même dans le stress de l’entrepreneure.

Je ne le suis pas. Je suis habitée d’une telle sérénité et confiance.

😌

Et toi ? Comment as-tu envie de vivre ta vie professionnelle et ton expérience d’entrepreneure ? Comment as-tu envie de t’y sentir ? Viens me le dire en commentaire.

Tu es celle qui crées ton entreprise et donc ta vie. Tu décides ce qui en fait partie ou non 😉.

Maude, tellement reconnaissante de s’être créée cette vie pro (câlin à moi-même)

 

Les inscriptions pour cette session d’accompagnement un à un de « Business Éclatant ! 💎» sont closes. Je me consacre désormais à mes clients chéris qui ont dit OUI à leur éclate avec leur entreprise en ce début d’année 2020 .
Mais une nouvelle idée de programme a germé en moi comme une évidence. Cela tombe bien, c’est son nom « Evidences »… Je t’en reparle tout bientôt ! 😃 #hâte #trépignementsdimpatience

Photo de Morgane Boulangé