« Tu te poses trop de questions ».

C’est ce que m’a dit ma pote Laetitia avec qui je déjeunais hier, m’interrompant soudainement dans mon discours.

(N.B : à force de raconter ma Vie et d’inclure dans mes écrits, les gens qui la fêtent avec moi, j’ai peur que plus personne ne veuille passer du temps avec moi de peur d’être le sujet d’un prochain article… LOL 😅)

On aurait vraiment dit une scène de film.

Moi, j’étais en pleine explication passionnée. Je lui racontais combien je croyais que la réussite de mes programmes dépendait en majorité de l’énergie dans laquelle j’étais au moment de les lancer et de communiquer dessus. J’étais en plein exemple détaillée (je donne toujours beaucoup de détails quand je raconte, au grand dam de mes interlocuteurs… 😬).

Et là elle m’a interrompue et m’a dit cette phrase comme une évidence.

Et elle m’a clouée le bec 😶.

Parce que… ben j’ai senti de ton mon être qu’elle avait raison.

Mes raisonnements étaient justes et légitimes. Mais je triture trop les choses dans tous les sens.

J’ai toujours été ainsi. A me poser beaucoup de questions. Depuis toute petite.

Du genre (tu vas encore me trouver chelou mais je t’entrouvre vraiment la porte de mes pensées les plus secrètes🚪…) :

Pourquoi sommes nous sur cette Terre ? (ouais jte jure, très jeune)
D’où vient notre intelligence ?
Comment ça se fait, la galaxie, les étoiles, les êtres vivants de cette planète si incroyables ?
Il se passe quoi quand on dort ? Où va-t-on dans notre cerveau ?
Tu imagines qu’en cette seconde, il y a plein de personnes, qui en même temps, respirent, éclatent de rire, font l’amour ou meurent ?
Pourquoi je peux voir et ressentir un lieu de différentes façons comme si j’avais des angles de vue différents à la place des yeux ?
Si j’ai cette pensée horrible, ça veut dire que je suis mauvaise ?
Pourquoi je ressens ça en cet instant?
Qui a édicté cette règle qu’on devait tous faire ainsi ?
Et si ma mère n’était pas morte, comment serait ma Vie ?

J’ai toujours cogité sur plein de choses. Tournant et retournant les choses dans ma tête. Les analysant. En faisant des déductions.

C’est un méga pouvoir souvent. Puisqu’il me permet d’avoir un certain recul sur ce que je vis.

Il me permet aussi de t’écrire autant et si souvent. Comme pour extérioriser toutes mes pensées et déductions (on peut dire que je me défoule un peu sur toi 😘).

Mais cela peut aussi être un frein. Comme en ce moment quand je décortique à l’extrême comment faire au mieux pour me sentir bien, être dans une belle énergie pour lancer mon programme OXYGENE.

Et la phrase de Laetitia m’a fait prendre conscience que cela me faisait perdre de la spontanéité et du fun. J’en oubliais de m’amuser dans cette histoire !

Alors que le but de ma vie libre d’entrepreneure et l’invention d’un métier trop cool et qui me corresponde, c’est justement de m’amuser le plus souvent possible !!!!

Sa remarque a fait écho à un article de Lyvia Cairo qui est tombé à pic comme souvent le matin même. Elle se demandait ce qu’elle retenait encore. Et c’était le fun justement. Comme moi.

C’est ça ! Où est donc passé ma fun attitude, bordel ! 🗣

Elle est là, à l’intérieur, prête à sortir à tout moment. Mais je le retiens beaucoup beaucoup trop encore.

Puis j’ai pensé à cette autre pensée (tu vois, que je pense beaucoup trop LOL 😅) que j’avais eue en me réveillant (c’est ce sur quoi je voulais écrire à la base) : « Meuf, pourquoi tu ne danses plus autant en fait ? 🤔».

J’adoooooore danser. Là aussi depuis toute petite.

La musique me transporte. Mon corps a direct envie de s’exprimer. Et il a beaucoup de choses à dire lui aussi ! 😄

Et depuis une petite année, je me rends compte combien j’ai diminué mes sessions danse.
Je sors beaucoup moins en soirée (il faut dire que celles avec du bon son à mon goût se font rares à Strasbourg. J’ai d’autres envies et priorités toutes aussi bien peut-être aussi ? 🤔).
Je ne prends plus de cours de danse (il fut une époque pas si lointaine où je dansais plusieurs fois par semaine de la salsa, la bachata, la kizomba… 😢).
Et surtout, depuis quand n’ai-je pas dansé devant ma glace avec la musique à fond dans mes oreilles ???? 😕

C’est quoi ce truc d’être en introspection dans ma tête et de ne pas laisser mon corps s’exprimer. Et juste kiffer le son ! 💃🏻

Parce que c’est aussi ainsi que je peux laisser exprimer ma magie, mon aura surpuissante et mon énergie bienheureuse. C’est aussi sans les mots mais avec les gestes que je peux montrer le chemin du bonheur.

C’est donc en écoutant de la musique depuis mon réveil que je vous écris.

J’ai trouvé une bonne petite liste de RNB des années 90 sur Deezer (le bon vieux temps ! 😍). Elle est excellente. Après deux chansons des Destiny’s Child, j’étais déjà refaite !

J’ai dansé en me levant, j’ai dansé en me douchant, j’ai dansé en m’habillant, j’ai dansé en me maquillant.

Et là je danse en t’écrivant (en m’interrompant toutes les trois lignes pour danser assise avec mes bras ou carrément me lever pour une petite session bougeage de boule. En gros j’ai mis deux fois plus de temps à écrire cet article 😅).

Et je me sens super fun. Et puissante. Et dans le flow de la Vie. 😎

Je prends donc l’engagement envers moi-même et en te prenant pour témoignage virtuel, de me remettre à bien plus danser. D’ailleurs je vais chercher dès maintenant des cours de danse sur le Net #résolution.

Voilà mon action fun du jour !

Et toi ? Quelle sera ton action fun du jour ? Ca te dit qu’on aille danser ensemble un de ces quatre (question complètement spontanée 😁) ?

Mon intention de ce weekend est également de déconnecter mon cerveau et de m’éclater. Cela tombe bien, je le passe en famille et avec mes petites nièces que j’adore 😍. Rien de mieux que le contact des enfants pour te souvenir ce que c’est de mettre du fun dans ta Vie à chaque instant. Et d’arrêter de se fuck**** (je dis ce mot là car j’aurais plus le droit après devant elles 🤐) prendre la tête tout le temps avec tes faux problèmes d’adulte.
J’ai l’intention de mettre plus de fun dans ma semaine de travail la semaine prochaine aussi.

Et dans mon lancement d’OXYGENE.

Et d’ailleurs dans le programme OXYGENE lui-même, mon intention est , comme lors de la première session en juin dernier, d’aider les participantes à se reconnecter à leur plaisir quotidien et au fun dans les projets sur lesquels elles travaillent avec conviction chaque jour. Car on les oublie souvent, trop focalisées sur nos actions “à faire” et nos objectifs financiers.

Ce sera une semaine légère et très fun. Je me réjouis beaucoup qu’elle arrive, car comme tu l’as compris, j’en ai moi aussi bien besoin 🙂.

Avec beaucoup de fun,

Maude alias Maudus,
Créatrice de bonheur happy

Reçois mes articles inspirants par mail et une méditation en cadeau pour te reconnecter à la légèreté et l'instant présent

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.