Qu’est-ce que j’ai adoré ma journée d’hier en mode n’importe quoi !

Elle était différente et spéciale.

Elle ne s’est absolument pas passée comme prévu. Et c’est ça qui m’a plu.

Elle fut marquée par plusieurs prises de conscience…d’abord, réaliser qu’en ce lundi matin, je ne suivais pas la direction de ma joie. Parce qu’elle m’indiquait de laisser tomber tout ce que j’avais prévu de faire dans la semaine pour ME CASSER ailleurs.

« Ouais mais bon je vais pas décommander tout ça »
« Et puis c’est pas sérieux. Les gens comptent sur moi »
« C’est pas raisonnable »
« Et puis que vont dire les autres »
« Et si tu avais des regrets ? Et une telle opportunité ne se présentait plus ? »

Voilà le panel de remarques de mon mental qui tournait en boucle. Sauf que le constat était là.

Je ne me sentais à nouveau plus totalement LIBRE et VIBRANTE et VIVANTE, alors que j’ai tout pour sur le papier.

Je me rendais disponible pour des choses hypothétiques qui peut-être allaient arriver.
Je restais là, dans une routine qui me semblait obligatoire. Alors que je me l’étais fixée à moi-même.

Je ne m’autorisais pas à suivre ma joie parce que c’était faire « n’importe quoi. »

Ah le voilà. Le mental qui revient et te fait replonger dans la matrice.

Alors j’ai changé de phrase matinale. Je ne me suis plus demandé « Qu’est-ce qui va me mettre en joie aujourd’hui ? ». Parce que j’y répondais à chaque fois de manière raisonnable. En fonction de ce que j’avais prévu dans mon agenda. Et ce « qu’il était bien de faire » selon moi.

Et je me suis demandée : « Et si tu pouvais faire n’importe quoi, que ferais-tu ? ». Alors là, les réponses ont fusées !

Et elles n’étaient pas extraordinaires dans leur réalisation. Tout à fait à ma portée.

Il me fallait « juste » m’autoriser à les concrétiser et abandonner ma croyance limitante : Je suis une personne irraisonnable sur qui on ne peut pas compter si je suis mes envies.

Et hop, une discussion-coaching avec mon assistante Cyrielle (on a toujours besoin des autres pour y voir plus clair sur sa propre situation hein) qui m’a fait mettre le doigt sur le fait que :

1) Se rendre disponible pour les autres tout le temps n’est pas la même chose qu’être fiable et là pour les choses importantes.
2) Sur mon éternelle peur du regard des autres et de moi-même.
3) Celle de louper THE opportunité de voir la personne, de faire quelque chose. Cette idée que toutes les mêmes conditions ne seront plus jamais réunies et que je vais avoir des regrets TOUUUUTES ma VIIIIE…
4) Et enfin sur les émotions positives que je ressentirais si je m’autorisais à « faire ce n’importe quoi »

Eh ben je ne pouvais plus nier ce constat.

Je voulais conserver mes plans initiaux par peur.
Alors que le n’importe quoi de mes envies m’apporteraient de la joie, un sentiment de liberté, de la puissance et de l’aventure. C’était ainsi que j’allais me sentir vivante. En disant : « FUCK, c’est moi qui décide et là j’ai envie de changer tous mes plans. Et de faire n’importe quoi. Ouaiiiiiiiiis 🤘🏻» .

Putain rien que cette idée m’a reboostée.

Alors je me suis attelée à bousculer tous mes rendez-vous de la semaine. Parce que c’est ainsi que mon énergie me portait.

J’ai arrêté d’attendre et je me suis mise en action vers mes envies.

Et tu sais quoi ? Il n’y a eu aucun tremblement de terre ou insulte de la part des autres. Au contraire, cela a fait bouger les énergies et tout s’est combiné parfaitement. De nouvelles opportunités sont mêmes arrivées à moi.

C’est donc en totale synchronicité que le soir, je suis allée prendre un verre improvisé (puisque bousculement de tout mon planning) avec ma copine-voisine et que nous avons parlé de ça. Des plans que tu fais pour ta vie.

Pour tes études. Ta carrière. Ton boulot. Ta vie amoureuse. Ta famille. Ton lieu de vie. Tes achats.

Comme moi je faisais avant.

Bref, cette manie que nous avons à tout planifier pour nous rassurer.

Il faut dire que c’est ce que nos parents nous ont appris à faire. Eux-même l’ayant appris de nos parents.

Faire des études logiques. Décrocher un poste dans la continuité. Si c’est un CDI, surtout tu le gardes. Passer ta vie dans cette même boite à évoluer. Entre temps te marier, avoir des enfants, la maison, le chien. Puis la retraite.

Tout de bien sécurisé et prévisible.

So boring ! 😒

Sauf qu’aujourd’hui, nous sommes beaucoup à ne plus à avoir envie de fonctionner ainsi. Avec un plan prédéfini que tu gardes toute ta vie.

Parce que la vie est longue et nos envies sont changeantes. (Comme eux certainement je pense, mais nous avons envie de nous autoriser à les écouter).

Dans quel but écouter tes envies et pas suivre le plan ? Euh…être heureux 🙂. C’est une bonne raison, non ?

Et surtout parce que le champs des possibles s’est ouvert pour nous. Avec l’arrivée d’Internet, la possibilité de voyager dans le monde entier, la communication aussi…TOUT EST POSSIBLE.

De toute façon, TOUT EST POSSIBLE.

Nous avons cette formidable chance de pouvoir nous autoriser à changer d’avis. De plan. D’envies.

Avec ma voisine, on parlait du concours qu’elle venait brillamment de réussir après de longues études dans ce but, et qui l’amenait sur un chemin tout tracé. Des doutes aussi qu’elle a pu avoir parfois sur : vais-je aimer ça toute ma vie ?

Peut-être pas. Et alors ? En quoi c’est grave ? Tu changeras pour un autre kiffe et puis c’est tout. Voilà ce que je lui ai répondu.

Cela m’a ramené à mon propre parcours. Mes propres études, mon concours, mes jobs. Toujours avec cette idée de carrière logique et linéaire.

C’était il n’y a pas si longtemps que ça. Que j’étais formatée dans un plan. Un plan que j’avais moi-même prédéfini. Avec des dates clés et des évolutions régulières.

3 ans après, je suis dans le n’importe quoi.
Dans le kiffe le plus total aussi.
Dans l’aventure.
Dans les surprises de la vie.

Alors oui c’est moi explicable. C’est moins logique. Mais tellement plus LA VIE !

Quant à la sécurité…bah elle n’est qu’illusoire. Tu peux mourir demain, tu te rappelles ?

Avoir un plan tout tracé te rassure. Rassure les autres. Tes parents certainement. Mais bon…

Tout change tellement. Tu vas changer. Tes envies vont évoluer.

Rester bloqué(e) dans ton plan parce que c’est ce que tu avais décidé depuis le début et c’est plus raisonnable de s’y tenir…So boring ! Et pas très sain.

Autorise toi à changer d’avis et tu verras comme tout se libère !

Aujourd’hui, je suis dans mon grand n’importe quoi (organisé tout de même héhé) et je kiffe. Je me réjouis trop à l’idée de vivre la suite de ma semaine spéciale haha !!!!

Avec excitation

Maude alias Maudus qui fait n’importe quoi pour se sentir pleinement LIBRE et RICHE et HEUREUSE.

Ah oui et comme les choses bougent très vite quand tu te mets en mouvement, je viens de vivre une séance extraordinaire avec une cliente. Une visualisation pour qu’elle se connecte avec son intuition et sa vie future. C’était…WOUAOUW pour elle comme pour moi 😍. Du coup, ça m’a donné envie de récidiver et de te proposer :
– des visualisations ponctuelles thématiques de groupe en ligne avec la possibilité de la vivre en live avec moi (c’est encore plus fort) ou en replay.
– des visualisations individuelles personnalisées en fonction de ton besoin/envie du moment.
Ce matin, j’ai écrit ce texte en pensant à Alexia et c’est ce qui a permis cette connexion si intense.
Si ça t’enthousiasme, n’hésite pas à m’écrire ou commenter pour que je t’envoie en exclu toutes les infos dès qu’elles seront formulées.
Youhouuuuuuu trop hâte ! 😃👏

PS : photo de la Vilette à Paris. Ce genre de jour où je me suis aussi allée au n’importe quoi et ça m’a fait trop du bien !

Reçois mes articles inspirants par mail et une méditation en cadeau pour te reconnecter à la légèreté et l'instant présent

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.