Pendant mes vacances (alors même que je n’écrivais plus d’article), j’ai reçu un message d’une personne me disant qu’elle avait été heurtée par ma manière très cash d’écrire (même paraît-il dans mon programme de 7 jours gratuit sur la gratitude où tu peux t’inscrire là 😬 : http://eepurl.com/cVA4ID).

Ce n’est pas la première fois qu’on me le fait remarquer. Que je suis directe ou franche (chacun sa terminologie hein 😉).

Et à chaque fois, cela m’étonne vraiment sincèrement. #grosyeuxinterloqués 😯

Pendant quelques minutes (pas trop longtemps hein car il s’agissait de profiter à fond de mes vacances sans prise de tête), j’ai analysé la chose.

Sans pour autant une volonté de me remettre en question ou de « rectifier le tir ». Sans me demander si je faisais mal.

Car en réalité, je n’ai absolument pas décidé un jour d’écrire d’une certaine façon.

Je ne me suis jamais dit : « Tiens, je vais écrire des articles de blog en étant très directe, pour choquer ou bousculer, raconter et analyser ce que je vis, au cas où d’autres personnes vivent ou ressentent la même chose, et essayer d’apporter de la valeur et aider qui voudra me lire à améliorer son bonheur et sa Vie. »

Enfin SI.

Mais je n’ai jamais décidé du ton que j’allais employer. Je ne pèse pas chacun de mes mots. Je n’adopte pas une attitude particulière.

J’écris juste comme cela me vient. Quand je suis très inspirée (comme maintenant), j’écris même d’une traite chaque phrase et très rapidement.

En fait, je reste juste moi-même. Et je te livre mes pensées (presque) sans filtre.

Maudus, c’est moi.

Mes écrits, c’est moi.

Comme dans la vraie Vie.
Comme si tu avais une discussion directe avec moi.
Mes conseils sont ceux que je délivrerais à mes amis qui me connaissent depuis toujours.

Quoique non. Pour être tout à fait honnête (et selon la façon dont je peux m’observer) : à l’oral, dans la vie de tous les jours, il se peut que je nuance un peu plus mes propos en fonction de la personne que j’ai en face de moi. Que je sois plus diplomate. Ou que je me taise tout simplement (si je ne sens pas la réceptivité possible de ce que j’ai envie de dire).

Je crois que je suis effectivement plus directe dans mes écrits. Mais je suis, encore une fois, pleinement moi. Authentique. Je te livre ce que je pense sincèrement au fond de moi.

Et en plus, j’adore ça ! C’est tellement libérateur ! 😃

Et puis pas d’adaptation dans mon discours puisque je ne peux pas m’adapter à chaque personne qui me lit puisque vous êtes plusieurs. #logique

 

En réalité, quand j’écris, je m’adresse également (et peut-être avant tout) à moi-même.

Je suis en permanence en auto-analyse. De mes pensées, de mes ressentis, des expériences bonnes ou mauvaises que je vis. Avec toujours cette optique d’y voir le positif et d’en retirer des leçons pour améliorer mon expérience sur cette planète. Ce sont elles que je te partage de but en blanc.

A chaque fois que je parle de se trouver des excuses et procrastiner, de l’importance de se bouger le cul, de choisir AUJOURD’HUI le bonheur et de profiter de la Vie et pas demain, de laisser tomber la négativité, de pratiquer la gratitude, de faire attention aux signes de l’Univers… c’est à moi que je parle.

Il est ainsi normal pour moi être cash en me parlant à moi-même.

Parce que je me connais assez bien maintenant. 😏
Parce que je sais que j’ai besoin d’être secouée parfois. De coups de pieds aux fesses.
Et que je m’aime suffisamment pour être honnête envers moi-même. DETESTANT le mensonge, j’essaye toujours de me dire les choses.
Parce que j’ai besoin chaque jour de piqûres de rappel de ce qui est important. De ce que je ne dois pas oublier et que j’oublie quand même trop souvent.

 

Du coup, lorsque quelqu’un me fait le retour que je suis très directe (que ce soit un retour positif ou négatif de la personne), voici ce qui me vient à l’esprit :

  • Ceci n’est qu’un ressenti de la personne qui me le formule.

Je pense très fort aux livres des Accords Toltèques que je relis souvent (et que je vous conseille tellement) et à l’accord qui dit « Ne jamais en faire une affaire personnelle ».

Il rappelle qu’on ne peut contrôler les ressentis et ce qu’on inspire aux autres. Que chacun a son propre éclairage sur les choses en fonction de son vécu, son éducation, son propre Juge intérieur.

Une de ces personnes m’a dit qu’elle me trouvait même parfois violente et jugeante. 😲

Je n’ai pourtant aucune intention et envie d’être violente et encore moins de juger qui que ce soit. Bienveillance avant tout. ✌🏻

Mais si la personne le ressent ainsi (et dieu sait combien je suis parfois susceptible et je me sens moi aussi jugée à tort dans ma Vie), cela n’a à voir qu’avec elle-même. C’est que mes propos la touche d’une façon ou d’une autre, et font raisonner en elle quelque chose qu’elle n’aime pas, ou une faille qu’elle se connait.

C’est peut-être sur ce sujet là qu’il y a à grandir et relativiser. C’est en tout cas le cas chez moi 😌.

Lorsque je me vexe, je me sens jugée, touchée par des mots et que j’interprète des paroles de quelqu’un, c’est qu’ils font un écho négatif particulier en moi. Je commence de mieux en mieux à savoir prendre le recul nécessaire pour me demander « Pourquoi cela me touche autant ? Que puis-je faire, comment puis-je évoluer dans ma façon de voir les choses ou d’agir pour que ce ne soit plus le cas ? ». Même si n’est pas toujours aussi facile.

Je comprends donc les personnes qui peuvent se sentir touchées par certains de mes mots. Mais je ne changerai pas. Je reste moi.

  • Comme dans la vraie vie : on ne peut pas plaire à tout le monde.

Et comme mes écrits = moi, si cela ne te plait pas, si je ne te plais pas, je t’invite à passer ton chemin. C’est aussi simple que cela. 🙂

Je ne t’oblige aucunement à me lire et à me suivre. C’est bien là la magie d’Internet, tu peux me zapper sans rancune.

  • Je n’ai aucunement l’intention (ni l’envie) de changer.

En quête de fluidité et légèreté dans tout, il n’est pour moi plus question de me contorsionner pour entrer dans un moule. Je ne compte pas adoucir mes propos pour essayer de plaire à plus de monde.

D’ailleurs je pense que c’est impossible. Quelle que soit ma façon d’écrire, il y en aura toujours à qui ça plaira, et d’autres non.

(Comme dans l’interprétation de cette photo d’article que j’ai choisie. Chacun peut lire autre chose dans le visage de cet animal)

 

Tout ça pour te dire que cash ou pas cash, moi je ne veux que ton (mon) bien.
Directe ou non, je ne veux que ton (mon) bonheur (et autant y aller directement 😉).

Et si tu sens que je ne suis pas la bonne personne pour t’aider ou t’apporter quelque chose avec mes mots, ce n’est vraiment pas grave. Je suis sûre qu’une autre personne te touchera autrement.

Peace and love ✌🏻,

Avec douceur et bienveillance 😌,

Maude alias Maudus
Créatrice de bonheur, cash ou pas cash (selon ton ressenti)

De manière très directe, je t’invite à me rejoindre dans mon mastermind OXYGENE pour prendre une semaine de pause intelligente de bilan et réflexions pour ton bien-être et celui de ton business. Elle se déroulera dans le plaisir et la bonne humeur du 9 au 15 octobre.
Plus d’infos par ici 🙂 : http://www.maudus.fr/oxygene-retraite-virtuelle-pour-entrepreneurs-geniales/

Et sinon, je t’invite à m’écrire par mail pour me dire quel type de sujet tu aimerais que je développe plus avant prochainement : contact@maudus.fr.

Reçevez mes 3 habitudes de Vie indispensables à mon bonheur (que je vous recommande !)

Signup now and receive an email once I publish new content.

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Merci pour ton inscription ! :-) Tu recevras dans quelques jours le début du cours par mail.