Narration dans le flow de ma journée parfaitement imparfaite…

Aujourd’hui était l’une de ces journées qui commence moyennement, puis qui te réserve de belles surprises 😌.

Elle a démarré difficilement pour moi, avec un réveil très matinal (je déteste ça !). Puis une série de questionnements, matinaux eux aussi.

(Note à moi-même : c’est dingue comme lorsque je n’ai pas assez dormi, j’ai moins la capacité de relativiser et de me sentir sereine. D’où l’importance de respecter mon rythme naturel)

Ma préoccupation du jour : faire ce que j’attends de moi versus faire ce que j’ai naturellement envie de faire.

Quel beau sujet ! (Tu as 4h pour disserter dessus LOL 😅)

Cela a débuté par mon envie de silence, la tête dans le cucul du matin, il faut bien le dire.

J’étais en voiture avec mon beau-père, un homme charmant et paisible, mais que je ne connais pas encore très bien. Alors que l’une de mes voix intérieures relous, flippée par le regard des autres, et préoccupée par la bonne impression que je pouvais donner, me bourdonnait à l’oreille (bruit désagréable donc), que je devais trouver des sujets pour entretenir la conversation, mon moi profond me disait juste de savourer ce silence dont j’avais envie.

Non sans combat contre moi-même, c’est donc ce que j’ai fait.

Puis ma voix « il faut » a repris du service lorsque j’ai rencontré l’un de ses collègues de travail. Mon syndrome de la bonne élève trépignait d’obligation de renvoyer l’image d’une nana intéressante, ayant de la répartie, fraiche dès le matin.

Mon vrai MOI avait juste envie de DOOOORMIIIIR ou de me réveiller en douceur. J’ai donc parlé le strict minimum. N’en ai pas moins fait une bonne impression…. Enfin je dis ça (ma voix narcissique me fait dire ça) mais en réalité, je n’en sais rien du tout…

Dialogue intérieur :
Pourquoi vouloir toujours « faire quelque chose » pour donner bonne impression ?
Est-ce cela qui provoque un jugement favorable ?
Pourquoi vouloir à tout prix plaire, même à un parfait inconnu que je ne reverrai certainement jamais ?
Ne puis-je pas marquer positivement les esprits par mon silence ?
Mon énergie ne suffit-elle pas ?
Être juste présente en tant que moi, une nana qui n’a pas assez dormi et n’est pas encore réveillée, c’est bien aussi, non ?
Ou c’est juste neutre. Ni bien. Ni pas bien.
Juste MOI.

Et puis plus profondément, un autre débat, que je connais bien s’est lui aussi réveillé. Quelques jours qu’il mijotait en moi alors qu’il m’avait foutu la paix depuis le début de l’année, ce con. 😒

Le sujet de l’argent. Des options professionnelles qui s’offrent à moi pour mon année. De ma stabilité financière du moment.

Redevenir l’ancienne moi qui gagnait bien sa vie régulièrement versus la nouvelle moi qui le fait avec parcimonie mais est bien plus libre et épanouie.

Ou comment trouver une version hybride de ces deux moi.

Pour me calmer, je suis tombée comme par hasard sur deux textes sur les réseaux sociaux sur la bienveillance envers soi et l’imperfection de sa Vie ou ses ressentis. En gros.

Des textes qui m’autorisaient à ce que tout ne soit pas tout blanc ou tout noir. Tout tracé.

Des textes qui m’autorisaient à suivre ma voix intérieure qui sait que je suis sur le bon chemin.

Je ne sais plus les mots exactes. Ils m’ont fait du bien.

J’ai poursuivi ce double débat intérieur en entrant dans la voiture de mon Blablacar. Au programme : un long trajet et trois nouvelles personnes à découvrir. Ou pas.

Je n’avais pas encore envie de parler.

Là aussi je me suis dit qu’il fallait que je donne un minimum le change plutôt que de dormir comme j’en avais envie.
Qu’il fallait que je montre la nana sociable et plutôt à l’aise avec les nouvelles rencontres que je suis.
Et si j’avais trop chaud ou trop froid, oserais-je le dire ? Et envie de faire pipi ?

Encore cette envie de plaire.
Encore cette idée de faire quelque chose pour montrer le mieux de moi.

Bordel, ne suis-je toujours pas assez courageuse pour être moi-même à 100% H24 ? Et penser que cela suffise pour que l’on m’accepte et m’aime ainsi ? Il semblerait que non.

Et puis FUCK IT !

Je me suis endormie une partie du trajet. A mon réveil, les discussions intéressantes avait repris dans la voiture. J’écoutais silencieusement, participant de la tête, du regard et du sourire uniquement.

Puis petit à petit, naturellement, ma langue s’est déliée. Les sujets bifurquaient de plus en plus vers les choix de Vie, le bonheur, savoir s’écouter…comme par hasard #synchronicités.

Jusqu’à la connexion complète entre nous quatre. Nous étions passionnées, en accord sur la plupart de ces sujets. Chacune y allait de son expérience de Vie.

C’est ainsi que j’ai partagé à voix haute mon combat intérieur sur l’argent qui était aussi le leur.

J’ai dit cette phrase : « Je suis en combat avec moi et….moi ». Elles ont toutes acquiescé.

Cela voulait dire : je suis en combat avec mes envies et le « il faut ».
Avec mes aspirations profondes et la réalité que je n’arrive pas encore à concrétiser.
Avec ce que j’attends de moi et ce qui je suis vraiment.

Cela m’a fait tellement du bien d’en parler et de démystifier la chose.

Et c’est ainsi que ce soir, au milieu de l’écriture de mon article que j’ai interrompue pour accueillir deux amies en visite chez moi, j’ai reparlé de ce combat intérieur. Et qu’elles ont elles aussi approuvé, se sentant concernées.

Cette journée unique m’a offert, encore une fois, de belles rencontres.
Son lot d’oppositions entre mon ego et mon âme.
Une bonne dose homéopathique d’échanges passionnants.
Rester moi-même et oser partager mon trouble a été la clé pour me calmer.

Et toi ? Pour quoi es-tu en combat avec toi-même ?

Avec gratitude pour cette journée,

Maude alias Maudus
Créatrice de bonheur fatiguée mais en forme 🙂

P.S : Caaa c’est vraiment moi : habillée classe pour le mariage de mes meilleurs amis et tapant une pose déconnante pour le photographe en compagnie d’une knack #miam ! 🤣

Rester toi-même et parler de qui tu es vraiment, c’est ce que je te propose de faire (entre autres) dans mon atelier « Ose être pleinement TOI » que j’organise en présentiel à Strasbourg ce dimanche 21 janvier à 14h. L’occasion de te lâcher et laisser tomber les masques dans un groupe énergique, bienveillant et positif. Nous trouverons ensemble comment être un peu plus toi-même dans ton quotidien et briller jusqu’à en éblouir le soleil (phrase chelou mais belle).

Plus d’infos ICI : https://www.facebook.com/events/145646292804200/
Pour réserver ta place, écris-moi en mp. Idem si tu souhaites que je l’organise en ligne

Reçois mes articles inspirants par mail et une méditation en cadeau pour te reconnecter à la légèreté et l'instant présent

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.