J’emprunte ce titre d’article à mon amie modèle entrepreneure Lyvia Cairo, je suis sûre qu’elle ne m’en voudra pas. J’ai vu son article arriver dans ma boite mail, je ne l’ai pas lu, mais rien qu’au titre, j’ai immédiatement compris.

Quelques jours que je me questionnais moi-même sur les raisons de mon éloignement de mon clavier. Pourquoi je n’avais plus écrit d’article depuis presque deux semaines alors que j’adore ça (et que j’en ai besoin). Pourquoi j’ai moins travaillé pour Maudus, mon livre, ou communiqué avec toi. Pourquoi j’ai été si peu présente pour parler des méditations de groupe et autres ateliers thématiques que je lance sur Strasbourg alors que je les crois tellement importants.

En trois mots simples, elle avait résumé ce que je vis moi aussi. : J’étais trop occupée à vivre.

Car ce n’est pas par fuite, procrastination ou doutes que je me suis éloignée.

J’avais cette sensation de ne pas avoir plus le temps pour cela. Et comme cette excuse du temps n’est pas valable selon moi, c’est que je mettais ma priorité ailleurs, dans des choses plus importantes et qui me faisaient plus envie en ces instants (car tu me connais, j’ai toujours à coeur de rester connectée à mes envies et non ce que je crois devoir faire au nom de je ne sais quoi).

La vérité est que même si je n’ai pas physiquement bougé et que mon environnement est resté le même, beaucoup de choses ont changé dans mon quotidien. Mon copain est venu emménager avec moi, changeant mes habitudes de célibataire indépendante de manière positive, mais les bouleversant quand même.

Les énergies bougent.
Un nouvel équilibre est à trouver.
Le quotidien est à redéfinir.

C’est passionnant ! Mais bien plus perturbant que ce à quoi je m’attendais. C’est nouveau et donc cela remue.

Ces derniers jours, j’ai ressenti le besoin de me consacrer pleinement à ces nouveautés, de les observer, les accueillir, en préparer le terrain au mieux pour lui et pour moi (et ce n’est pas fini), négocier avec mon ego qui préfère rester dans sa zone connue de confort (il est vraiment relou lui !).

J’ai eu envie de profiter de chaque moment avec mon chéri, savourant le fait qu’il ne partait plus, ou des moments seule avec moi-même plus rares.

Je me suis étonnée de la nouvelle saveur différente et réjouissante des tâches les plus banales : Faire du tri dans mon….euh notre appartement, faire le ménage à deux, faire les courses au marché pour deux, préparer des repas pour nos goûts respectifs, partir se promener autrement à la découverte Strasbourg, choisir le programme télé…

Le lâcher-prise qui l’habite constamment a fini par déteindre agréablement sur moi, me permettant de moins me prendre la tête et plus vivre l’instant présent. D’accepter de ne rien faire de productif sans culpabiliser. De savourer bien plus ce qui est déjà là. De juste M’AMUSER. Parce que…ben n’est-ce pas le but de cette expérience de vie après tout ?

Mon besoin de bouger et de vivre des expériences folles a déteint sur lui. Mon envie boulimique d’action m’a poussée à organiser pleins de programmes en sa compagnie car…enfin il était là ! C’est ainsi que nous sommes allés au cinema chaque jour pour le festival du film fantastique de Strasbourg, avons regardé l’exorciste dans une église, passé une journée de dingue entre amis dans le meilleur parc d’attraction au monde Europapark, pleinement connectés à nos âmes d’enfants. Entre autres aventures.

Entre ces temps j’ai aussi lu, dormi, mangé, ri, animé un atelier, visité ma famille et mes amis.

Les évènements extérieurs se sont aussi mêlés à la danse avec un décès dans sa famille et un bouleversement de nos plannings et nos déplacements. C’est ça aussi la vie.

Je n’arrive pas à replacer chaque émotion, chaque prise de conscience, chaque analyse que j’aime faire dans mon quotidien que j’ai vécue pour te les restituer. Il s’est passé tant de choses. C’est fouillis dans mon esprit. Peu importe…je laisse aller pour une fois. Que ça fait du bien de ne pas être en auto-analyse constante.

J’étais trop occupée à vivre pour être en introspection, pour écrire et ce sont justement ces expériences qui vont alimenter mes prochaines réflexions. Je n’ai aucun doute que maintenant que je reviens à toi et à l’écriture, les messages à passer me viendront naturellement à l’esprit.

Il y a certainement là de l’équilibre à trouver (encore) entre les deux. S’étudier pour évoluer et vivre tout simplement.

Ce qui est certain est que ces derniers jours ont été riches, très riches. Ils me laissent une sensation d’abondance. Et une envie de sourire en disant MERCI 😊

A bientôt,

Maude alias Maudus, riche et dans l’amour.

Si tu lis ce message à temps, sache que j’anime une méditation de groupe ce soir au centre de Strasbourg à 21h. Réservation par retour de mail ou ici : https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=QNUYCTQ8H96Y8

Reçois mes articles inspirants par mail et une méditation en cadeau pour te reconnecter à la légèreté et l'instant présent

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Merci pour ton inscription ! :-) Tu recevras très vite le début du cours par mail.