J’ai pour projet de devenir « Freelance du bonheur au travail » et intervenir dans les entreprises pour faire un état des lieux et proposer des actions afin d’améliorer le bien-être des employés. Et donc leur implication, motivation et la productivité ! 🤓 C’est pour cela que je m’intéresse aux différentes actions positives qui peuvent y être menées…

 

Il y a deux ans, j’étais encore salariée. Cadre dans la fonction publique et employée par le Ville de Strasbourg. Dans mon ancien boulot, il y avait beaucoup de négatif, mais il y avait aussi beaucoup de positif. Et les rencontres se placent en haut du top 5 de ce qu’il y a à retenir.

 

Parmi elle, Pierre Bergmiller (qui m’a autorisée à le citer, merci à lui), le Responsable de la Communication numérique de l’Eurométropole, m’a fait confiance et m’a ouvert la porte de beaucoup d’opportunités passionnantes, réelles bouffées d’oxygène à l’époque pour moi (des groupes de travaux novateurs, la possibilité d’animer des conférences en internes, rencontrer d’autres collègues qui gagnaient à être connus et dont je n’aurais jamais croisé la route, etc).

 

Et parmi les activités qu’il m’a faites découvrir et dont il a été à l’initiative, il y a la chasse aux oeufs dans les bureaux au moment de Pâques. « Le Lappening » comme il l’a intitulé, savoureux mélange entre un happening et un lapin 😄.

Depuis quelques années, les membres du service de la Communication de la Ville se prête donc au jeu de rapporter les restes de chocolat de leur weekend de Pâques, puis de cacher savamment des oeufs et autres gourmandises* dans les bureaux de leurs collègues lorsqu’ils sont absents. Puis de rechercher ceux bien cachés dans les leurs. Dans le seul but de s’amuser et de s’en mettre plein l’estomac !

* Une variante diététique avec à été introduite cette année m’a-t-il dit ! Des tomates cerises, des minis carottes à croquer voire des bottes d’asperges sont autorisées ! 🥕🍅😄

 

Okay cela peut paraître futile comme ça. Mais c’est en réalité bien plus qu’un simple jeu entre collègues.

 

Fan des activités joyeuses de groupe comme vous le savez, il ne m’a pas fallu 30 secondes pour avoir envie d’y participer et de transposer cette activité dans mon service de l’époque. Ni une ni deux, j’envoyai un mail général à mes collègues – copie à mes chefs – pour organiser une chasse aux oeufs de Pâques dans l’administration de mon établissement. Une vraie réussite !

En plus de susciter l’engouement de la majorité de mes collègues, j’ai pu constater par moi-même les bienfaits plus profonds d’un telle animation. Telle que :

 

  • Permettre de sortir un peu la tête du guidon. Rien de tel qu’une pause ludique (différente des plaintes autour de la machine à cafés) pour s’aérer l’esprit et se remettre de plus belle au travail, de manière plus zen et productive.

 

  • Favoriser une bonne ambiance. Exit les inutiles « guguerres » entre collègues qui peuvent parfois pourrir complètement une ambiance de bureau. Place au jeu et à la gourmandise pour tout le monde !

 

  • Créer de la cohésion et de l’esprit d’équipe entre collègues. Quelle fut ma surprise de voir des complicités inattendues naître et « des complots » se former pour la cache et chasse aux oeufs en chocolat. Et un esprit d’équipe qui naît, même dans des conditions d’amusement, ne peut que se retrouver ensuite dans les dossiers communs à traiter.

 

  • Des discussions différentes et la découverte des uns et des autres. J’ai pu découvrir la taquinerie de certains, l’ingéniosité (pour bien cacher) d’autres, et les histoires personnelles des weekend de Pâques de certains de mes collègues à l’occasion de ce jeu. Des discussions que nous n’aurions peut-être jamais eu lors d’une journée « normale » de travail.

 

  • Des sourires qui réchauffent le coeur. Je dirais même, j’en ai vu certains sourires et rires pour la première fois ! Bon okay j’exagère peut-être un peu…mais qu’il était bon de voir de la détente et des smile sur les visages de mes collègues pour changer.

    Bon je ne vous cache pas que les rabats-joie de service, ceux qui répondent toujours « non » à la question du matin « Ca va ? », n’ont pas fait l’effort de participer. Alors que leur apportait la possibilité de se détendre et de s’amuser sur leur lieu de travail Pas étonnant et tant pis pour eux. Vous êtes responsable de votre propre bonheur.

 

  • L’envie d’aller au travail. Nous étions plus d’un impatient d’arriver au boulot le lendemain du lundi de Pâques, histoire de découvrir ce qui se cachait partout dans nos bureaux. Perso, j’ai trouvé des oeufs en chocolat, tellement bien cachés, encore des semaines après le Lappening !

 

  • Aucune baisse de productivité. Bien au contraire ! Je suis TELLEMENT persuadée que des employés plus heureux au travail sont bien plus épanouis, créatifs, motivés, concentrés et productifs. C’était visiblement l’avis de mon chef de l’époque qui a pris gaiement part à l’activité de la chasse aux oeufs.

 

Pour conclure, je ne peux que vous inviter à organiser une telle activité festive au sein de votre lieu de travail, quel qu’il soit. Facile à organiser, il vous suffit d’envoyer un simple mail à vos collègues pour lancer le jeu dans la bonne humeur ! Que ce soit avant ou après le weekend de Pâques.

Je suis sûre que cela remportera un franc succès ! Vous m’en direz des nouvelles…

 

Venez me dire dans les commentaires ce que cela a suscité de positif !  

 

Reçevez mes 3 habitudes de Vie indispensables à mon bonheur (que je vous recommande !)

Signup now and receive an email once I publish new content.

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Merci pour ton inscription ! :-) Tu recevras dans quelques jours le début du cours par mail.