Aujourd’hui, je ressens un profond sentiment de joie et de liberté.

Mon coeur et ma tête chantent (pour de vrai) « Libéréééééeeeee, délivréééééée !!!! »

La raison ? Je viens de vivre 10 journées de marathon dans lesquelles j’étais principalement occupée à l’organisation logistique d’une exposition d’art internationale.

J’ai eu l’impression de vivre 1 mois en 10 jours, tant physiquement que psychologiquement.

En ce lendemain d’inauguration, je passe mon dimanche en pyjama, à faire uniquement ce dont j’ai envie, de minute en minute. C’est-à-dire rien qui ne nécessite que je doive être mobilisée, ou sortir, ou même m’habiller. Je dors, je lis, je mange, je regarde des vidéos ou la neige tomber par la fenêtre, je t’écris. Et c’est trop bien !!!! 😄

Dans ce travail différent de ma nouvelle Vie, il y a avait du positif.

Tel que travailler avec les deux nanas géniales, compétentes, patientes, positives qui m’ont engagée, ainsi que des techniciens ex-collègues que j’ai eu plaisir de retrouver, et que j’admire tous pour leur réactivité et leur capacité à garder leur calme.

Découvrir les coulisses de la création et du montage d’un tel évènement artistique dont le résultat était impressionnant.

Rencontrer de nouvelles personnes et m’enrichir d’elles.

Gagner de l’argent.

Voir à nouveau clairement sur ce qui est important pour mon bonheur et à quoi j’ai envie d’occuper les journées de ma Vie.

Prendre conscience de combien ma LIBERTE et l’écriture sont vitales pour moi. Sans elles, je ne suis pas vraiment moi. Plus alignée. Sans elles, je me meurs à petit feu…🔥🚫

Je n’exagère pas . Dans ce type d’activité, je fonctionne, plutôt bien même, mais je ne suis que l’ombre de moi-même.

Je ne brille pas.

(Et au passage, qu’est-ce que je râle et suis bien plus irritable ! 😮)

 

Dans le négatif que j’ai vécu, il y avait : ne plus prendre autant de temps pour moi, pour me faire plaisir, pour passer des soirées déconnexion, pour méditer, pour écrire, pour voir mes amis et ma famille.

Je me suis éloignée de Maudus et l’ai mis en stand by.

Je me suis mise en stand by.

Mais c’était un choix conscient et assumé de ne me consacrer qu’à ça, à ce moment là (n’oublie pas que je déteste l’excuse du manque de temps ; en l’occurence, c’est moi qui ai fait des choix m’amenant à cette situation et qui souhaitais la vivre).

Et puis en 👎🏻, il y avait le fait d’être à la disposition d’autres personnes. Je n’avais plus l’habitude. Et je n’ai pas aimé ça.

En vérité, je n’ai jamais aimé cela.

En vérité, même si j’ai vécu des dizaines de situations qui m’ont mise dans cette position par le passé (avec mes parents qui me mettaient au lit quand je n’en avais pas envie 😉, à l’école, pendant mes études, dans mes jobs précédents), je ne pense pas être née pour ça.

J’ai cette anecdote en tête que mon père m’a racontée plein de fois, de moi à l’âge de 3 ans lors d’une promenade avec mes parents, poussant une poussette avec ma poupée-bébé, et allant dans une direction contraire à celle qu’ils avaient choisie. M’appelant pour les rejoindre, il parait que je fonçais obstinément sans me retourner dans la direction que J’AVAIS choisie, au risque de les perdre.

Normal, j’étais libre et je voulais le rester. 😌
Je me reconnais bien là.

Et d’ailleurs (mais je le développerai une autre fois, sinon c’est un livre que je vais t’écrire aujourd’hui), dans la plupart de mes programmes, je transmets cette idée à mes clients selon laquelle enfant tu sais déjà qui tu es vraiment. Tu n’es pas conditionné(e) et n’as aucun filtre.

De la même façon, lorsque l’on me demandait ce que je voulais faire plus tard comme métier, je répondais toujours « être chef ». 😅 Entends par là, être libre de pouvoir tout décider.

 

Pendant ces 10 derniers jours, j’ai mobilisé mon esprit et de mon corps uniquement dans cet objectif d’événement d’art.

Et donc j’ai été sollicitée pour régler de nombreuses problématiques que je n’avais pas choisies à la base. Des problématiques qui se trouvaient bien basses sur mon échelle de ce qui est important dans la Vie.

Alors que moi ce que je veux, c’est être libre de ne m’occuper que de mes problèmes dans ma Vie ! 😄(D’ailleurs si je les choisis bien, je ne devrais pas les considérer comme des problèmes 😉)

Je m’en fous de ceux des autres en vrai. Je ne veux pas que leurs problèmes deviennent les miens.

 

Et encore là, c’est moi qui me suis mise dans cette situation que je ne regrette pas.

Un choix conjugué à plusieurs auto-mécanismes sur lesquels il faudra que j’évolue prochainement pour mon bien-être (le syndrome de la bonne petite fille et l’envie de tout bien faire, un dévouement au point de m’oublier, une incapacité à poser mes limites, la peur du jugement de mon travail et de moi, etc…).

 

Quoiqu’il en soit, une période pendant laquelle je n’ai pas mobilisé mon énergie à me créer une Vie magique et à concrétiser mes rêves comme ces deux dernières années.

Cela fait une énorme différence. Je ne sais pas si tu t’en rends compte.

Pendant ces 10 jours, j’étais compétente ; j’ai fait le taff. J’ai été organisée et carrée comme je sais le faire. Mais je n’exploitais pas mon potentiel extra-ordinaire. Et je remettais mon bonheur à plus tard aussi.

J’ai la sensation que ce que j’ai fait, n’importe qui aurait pu le faire.

D’ailleurs j’étais physiquement dans l’ombre aussi. C’est drôle maintenant que j’y pense 😏… Je ne cherchais pas spécialement une reconnaissance (que j’ai trouvée auprès de mes collègues, conscientes de mon apport). Mais je ne suis pas trop du genre à aimer être oubliée non plus. J’aime que l’on me voit.

Et pendant cet évènement, j’étais quasi transparente pour les co-organisateurs étrangers.

Je n’étais personne.

Alors que ce matin, lorsque je me suis reconnectée à ma boite mail Maudus, j’ai découvert plusieurs messages incroyables qui me remerciaient de qui j’étais et ce que je partageais, et qui m’ont filé une patate d’enfer ! 🙋🏻

Tu vois qui je suis vraiment, toi. Encore plus si tu me suis depuis plusieurs mois. Merci de me voir ainsi 😊.

Par écran interposé, je suis pleinement moi. Je suis Maudus. Merci à moi d’oser me montrer ainsi. 😊

J’ai parlé de beaucoup de choses différentes dans cet article. J’ai certainement écrit 3 articles en un 😅. J’espère ne pas t’avoir perdu… Mais cela m’a fait tellement de bien de lâcher cela.

Et toi ? Qu’est-ce qui est vital pour te sentir vraiment toi dans ta Vie ? Sans quoi n’es-tu plus que l’ombre de toi-même ?

Avec sérénité retrouvée,

Maude alias Maudus
A nouveau elle-même

PS : Voici la tasse que je me suis achetée il y a deux ans quand j’ai changé de Vie pour fêter ma libération/délivrance 😬

Je vais pouvoir me reconcentrer sur l’écriture de mon livre que tu peux d’ores et déjà acheter ici :
https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=FBP4S3CA4KF3E

Et sur tous mes autres projets Maudus qui fourmillent d’impatience dans ma tête. Dont ceci que j’ai partagé en post hier :

« ma créativité frustrée s’est réveillée ce matin crépitant d’une nouvelle idée. Pour la fin d’année 2017 et le début 2018, j’ai envie de vous partager dans un programme inédit, mon plus grand secret pour être heureux et de vous accompagner pour l’appliquer. Il m’a encore frappé en plein coeur au cours de cet expérience.
J’ai déjà le nom du programme, comment il va se dérouler, ce que j’ai envie de mettre dedans. Reste plus qu’à mettre tout cela en forme et que vous me manifestiez votre intérêt par un like ou un commentaire: Je te kiffe ! »

Reçevez mes 3 habitudes de Vie indispensables à mon bonheur (que je vous recommande !)

Signup now and receive an email once I publish new content.

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Merci pour ton inscription ! :-) Tu recevras dans quelques jours le début du cours par mail.