J’écris spécialement cet article pour les personnes qui aiment maitriser les situations. Avoir le contrôle de leur Vie dans tous ses aspects. Qui mentalisent beaucoup ce qu’elles vivent et réfléchissent avant de poser des actions concrètes.

Si tu en fais partie, lève la main 🙋🏻. N’aie pas peur, je suis complètement comme toi 😏. Et puis la bienveillance règne par ici 😌.

D’ailleurs, comme souvent, c’est un texte que j’écris avant tout pour moi.

Je suis une nana qui aime décider et contrôler. J’aime quand cela se passe comme JE Le veux, même quand j’affirme le contraire.

Il se peut que si tu es ami(e) avec moi tu m’entendes te dire : « Je m’en fiche du film qu’on va voir ou du restau dans lequel on mange, c’est toi qui choisis ». Puis de finir par dire « Ouais mais en fait je n’aime pas ce genre…. On ne peut pas plutôt aller voir/manger ça ? » 😅.

Situation tellement typique ! (je vois déjà mon mec en train d’hôcher la tête en lisant ces lignes 😬)

Mais j’y peux rien moiiiiiiii… 🤷🏻‍♀️

J’aime quand c’est comme je l’avais imaginé. J’aime quand c’est parfait selon ma propre définition.

C’est bien là que cela coince…

MA définition.
Soit moins de place pour les envies de l’autre.

La recherche de la perfection ou l’idéal.
Soit moins de place à l’imprévu et aux surprises de la Vie.

Je te rassure, je ne suis pas psychorigide sur tout. Et puis je m’améliore depuis quelques années déjà.

Non pas que ce soit la pire tare du monde.

Cet aspect de ma personnalité m’aide bien dans beaucoup de situations. Je suis méga organisée. Quelqu’un sur qui on peut compter. J’anticipe, ce qui fait que je me trouve rarement dans la merdasse. Je suis le plus souvent claire dans mes prises de décisions (genre tu sais où tu vas quoi).

Mais j’ai conscience que cela peut aussi être un énorme frein à mon bien-être.

Car si je creuse, cela me stresse en fait de ne pas être en maîtrise des choses. Il y a un truc dans mon cerveau qui tique. Comme une envie de froncer les sourcils.

On y est donc ! C’est de la peur qui pointe le bout de son nez derrière cet envie de tout quadriller.

La peur de l’inconnu. La peur du risque. La peur de l’échec. Le manque de confiance en l’autre et en la Vie.

Lorsque je me suis intéressée de plus près à mon développement personnelle et toutes ses déclinaisons, j’ai appris que s’opposaient le mental à l’âme.

En gros, l’opposition entre ce qui te pousse à tout vouloir contrôler et le lâcher-prise.
Ce que ton cerveau te dit ≠ ce que ton coeur et ton corps te dit
L’égo ≠ l’aspiration profonde
Le « il faut » ≠ les envies réelles
Le chiant ≠ le fun
Les obligations ≠ le plaisir
La pression et la légèreté

Et il se trouve que je tends de plus en plus à écouter la seconde partie plutôt que la première. (Même si je crois qu’en réalité, c’est un bel équilibre entre les deux qui est le top)

Parce que je me suis rendue compte que cela m’apportait beaucoup plus de bonheur. Et des surprises !

Je m’autorise donc à être moins dans le contrôle. Je détecte de mieux en mieux quand je le suis, et je tente de relâcher la pression que je me mets à moi-même.

Je n’ai pas encore trouvé la clé dans tous les domaines.

Parfois j’essaye encore de lâcher-prise au lieu de lâcher-prise. Je crois encore qu’il faut maitriser le fait de lâcher-prise alors que ça aussi c’est de la maîtrise 😅. Je ne sais pas quelle est la clé. Certainement quelque chose de l’ordre du laisser aller…

Cela a certainement bien plus à voir avec le fait de juste être, et non de faire.

Et ça pour des personnes contrôlantes comme nous, ce n’est pas si simple.

Sauf que je constate bien que ce sont les fois où j’ai lâché le morceau que le meilleur m’est arrivé. Que ce soit professionnellement, en amour, dans mon quotidien…et j’en passe.

Alors je t’invite toi aussi à t’autoriser à te laisser aller. Fais juste confiance et baisse ta garde. La Vie te réserve tellement de surprises auxquelles tu ne laisses pas la place en prévoyant tout.

Autorise-toi à ne pas préparer une liste de courses avant d’aller au magasin. Ni même savoir quels repas tu vas préparer dans la semaine. En mode freestyle complet. Tu verras bien.

Autorise-toi à rendre ton prochain travail imparfait, sans l’avoir relu 36 fois et avoir changé les tournures de phrases tout autant. Va même à ta prochaine réunion avec ton brouillon pourquoi pas !

Autorise-toi à accepter la proposition de ton ami(e) pour décider du programme de la soirée et laisse toi juste porter tout du long.

Accepte que ce soit l’autre qui organise tes prochaines vacances et pose l’intention qu’elles seront parfaites ainsi.

Autorise-toi à accepter cette proposition de dernière minute qui t’attire, même si tu n’as pas eu le temps de te poser pour y réfléchir.

Autorise-toi à ce que l’on te fasse une surprise. Ne cherche pas à savoir quand et comment ton petit copain va te retrouver (du vécu #fail).

Autorise-toi à ne pas faire la vaisselle si tu n’en as pas envie. Ce n’est pas très grave si elle est encore là demain. Personne ne viendra te juger sur la perfection de ton chez-toi.

Autorise-toi à reporter tes courses de Noël que tu avais programmées absolument aujourd’hui. Il te reste encore beaucoup de jours et de possibilités.

Autorise-toi à ne rien prévoir comme programme pour ce weekend, quitte à trainer en pyjama toute la journée. Tu pourras toujours décider sur l’instant de sortir si tu en as envie.

Autorise-toi à demander de l’aide pour ce qui te préoccupe. Tu te sentiras plus léger(e).

Accepte de déléguer des choses. Idem.

Accepte ce rendez-vous avec ce garçon sans même que tu sois pomponnée autant que tu le souhaitais. S’il te kiffe, il te kiffera comme tu es.

Autorise-toi à acheter cet objet que tu as vu dans la vitrine et qui te fais envie, sans étudier les différentes possibilités pour savoir si c’est l’achat le plus raisonnable.

Juste lâche le morceau. Tu es ton propre ennemi en fonctionnant ainsi.

Le reste du monde n’en a cure des « il faut » que tu t’inventes dans ta tête.

Tout est et sera parfait ainsi.

 

N’as-tu pas envie de vivre bien plus légèrement ? De te prendre bien moins la tête ?

Tu en as complètement le droit et il suffit pour cela que tu le décides. Que tu t’y autorises. Ca aussi c’est une manière de contrôler ta Vie. 😉

Avec bienveillance pour moi et toi,

Maude alias Maudus
Créatrice de bonheur happy

P.S : Comme on parle ici de ne pas contrôler son image, voici la toute première photo que j’ai prise dans l’idée d’illustrer cet article. Elle est pas géniale, floue, j’ai une tête pas possible, mon gilet tombe mal, elle ne me plaît pas. Mais j’ai décidé de ne pas essayer d’en prendre une mieux (bon en vrai j’en ai fait 2 ou 3 ensuite mais j’ai vite laissé tomber 😅). Si ça ce n’est pas du lâcher-prise, je ne sais pas….

Ouhlalalala j’ai partagé hier non sans trac le tout premier extrait de mon livre aux personnes qui l’ont acheté 🙈 et elles l’ont adoré ! 😃 Ca m’a trop donné la patate pour continuer. Si toi aussi tu as envie de faire partie de ce groupe privilégié et de le recevoir au format numérique et papier une fois terminé fin janvier 2018, tu le peux pas ici : https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=FBP4S3CA4KF3E

D’ailleurs je te laisse, je file en écrire la suite ! 🙂

Reçois mes articles inspirants par mail et une méditation en cadeau pour te reconnecter à la légèreté et l'instant présent

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.