Récit d’une de mes journées de merde de la semaine passée…

 

Putain mais foutez-moi la paix !!!!! ….. Pffff j’en ai marre !!!! Marre de tout.

Je suis en train de vivre ce genre de journée en plein dans le côté obscur. C’était déjà le cas hier, mais aujourd’hui, j’ai atteint un stade supérieur : j’ai du mal à me supporter moi-même.

Je suis d’une humeur et d’une énergie exécrables. Tout m’énerve ou m’attriste, au choix. Je me sens bien plus sensible, atteignable, qu’à l’accoutumée. Je suis indécise, impatiente, insatisfaite de tout, même de ce que je décide de faire. Pffff,….. j’ai juste envie que cette journée passe et de retrouver la lumière.

« Pfffffffffff » est le premier mot qui me vient instinctivement en bouche.

Je n’ai qu’une envie : rester au fond de ma tanière – en pyjama, sous une couverture, au chaud, avec du chocolat et des trucs sympas à regarder pour me distraire – et qu’on me foute la paix !

L’extérieur me parait tellement hostile. Le temps gris dehors est conforme à ce que je crois qui m’attend. Les gens sont saoulants. Rien que leur présence me met dans l’inconfort. La plupart ne comprennent pas que j’ai besoin d’air, d’espace et entrent dans mon champ énergétique. Même s’ils ne font rien de spécial, si je les croise juste, ils m’énervent. Je ressens que des énergies perturbés, ou peut-être est-ce ce que j’ai envie de croire pour alimenter mon rôle de victime. Restez loin de moi merde !!!!! Je n’ai envie d’aucune interaction avec personne, même mes proches que j’adore, sauf peut-être pour me plaindre 😓. Heureusement j’ai activé ma coque anti énergies négatives mais elle ne suffit pas aujourd’hui.

Elle ne suffit pas car la tempête vient de l’intérieur de moi. Je sens que c’est fouillis là-dedans, sombre, perturbé. Je me sens lourde, chaque geste est lourd. Pffff…. Je n’ai pas envie de sourire, ni même de parler. Même écouter de la musique avant n’a rien éveillé en moi. Pas l’envie de chanter, fredonner ou danser. Même pas un rictus sur le visage…

Putain que je me saoule quand je suis comme ça…. 😒
Je me trouve moche en plus. J’ai eu du mal à trouver comment m’habiller, je n’aime plus ma coupe de cheveux et même le maquillage ne me donne pas de couleurs aujourd’hui.

Ma tête qui mouline sans cesse (personne n’a-t-il encore trouvé le bouton off de ce truc bordel ??? J’ai juste envie de silence) cherche une explication à mon état. Un peu malade + période menstruelle + nouvelle lune + contrariétés diverses…okay je vois. Je comprends et j’essaye d’accepter.

Car tout l’enjeu est là. Contrairement à avant, je ne cherche pas à tout prix à inverser ma tendance, à faire bouger les énergies pour repasser dans du positivisme coûte que coûte. Je sais de toute façon que ce n’est que passager. J’ai confiance en ma capacité de remonter la vague et en le temps. Et surtout, avec mon travail d’acceptation de mes zones d’ombre et émotions négatives cet été, j’ai appris qu’elles avaient quelque chose à m’apprendre sur moi. Que je devais arrêter de les contourner mais plutôt de les accueillir, les vivre, voire les comprendre. Dur dur de faire ça…c’est pas des plus agréables ! Je m’aime mieux quand tout va bien et que je pète la forme.

Je dois clairement accepter ma dualité : côté lumineux que j’adore et côté obscur inévitable qui me permet d’être encore plus lumineuse.

Depuis que je sais que lorsque je suis malade, mon corps essaye de me dire quelque chose de particulier, j’essaye d’accepter de l’être et d’entendre peut-être le message.

Depuis que j’aime mes règles (j’avais même dédié une semaine Rouge Power avec des copines badass entreprenantes à leur célébration, tu t’en souviens ?), je sais que c’est une semaine de repli sur moi et de débarras de ce qui doit partir. Mon envie de cocooner et de ne pas être tournée vers l’extérieur est donc normale. La semaine prochaine, je dépoterai à nouveau.

La nouvelle lune est là aussi pour tourner une nouvelle page et donc évacuer les vieilles énergies qui doivent l’être.

Et puis mes contrariétés de ces derniers jours aaaaaah…, qu’elles sont parlantes celles-ci !L’Univers me les a envoyées (ou plutôt je les ai attirées à moi) comme miroir de croyances limitantes et de peurs non encore réglées. Je m’y pencherai par écrit dans les prochains jours, mais aujourd’hui juste foutez-moi la paix ! Je me fous la paix !!!!

Si toi aussi il y a des jours comme ça où tu ne te supportes pas toi-même (ni les autres), lève la main dans les commentaires LOL.

Je te dis à demain dans une autre énergie certainement (car le soleil se lèvera encore comme dirait mon papa),

Maude alias Maudus en mode dark
Créatrice du bonheur (pour rappel)

P.S : L’écriture de ce texte était aussi décousu que mon état. J’ai voulu faire un effort pour l’ordonner puis j’ai laissé tomber. Et puis merde …! Prends ce qu’il y a à prendre de bon pour toi comme tu le voudras 🤷🏻‍♀️

 

P.S : Ce jour-là, à 2 an et demi, j’avais déjà visiblement envie qu’on me foute la paix !

P.S : Pas d’inquiétude quant à mon état hein, je vous retrouve bientôt de l’autre côté du brouillard avec mon optimisme habituel !

Reçois mes articles inspirants par mail et une méditation en cadeau pour te reconnecter à la légèreté et l'instant présent

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Merci pour ton inscription ! :-) Tu recevras très vite le début du cours par mail.