Je viens de rentrer de deux semaines de vacances GENIALES. Un peu comme toutes les dernières que j’ai vécues ces dernières années en fait…😊 Je pense être passée maîtresse dans l’art de choisir les bonnes destinations qui vont me faire kiffer, les bonnes personnes avec qui partager ces supers moments, les bons lieux, le bons programmes d’éclate, ainsi qu’au niveau avancée de savoir-faire dans la déconnexion et du profitage de chaque instant.

Bref mais je m’égare dans ce que je voulais te raconter aujourd’hui…

Parmi l’amusement, la déconnexion, le bronzage, les jeux, la détente, la lecture, les baignades, les citrons, la musique, les chouettes repas,… j’ai quand même travaillé (toujours en respectant mes envies et mon inspiration) avec mes supers clientes de mon programme BONHEUR BOOSTER en cours. Elles sont vraiment au top et nous partageons ensemble une chouette énergie ! 💫

Parmi les pistes de réflexions au bonheur que je leur ai proposées, nous avons évoqué la magie des vacances.

Je leur ai demandé ce qui rendait les vacances différentes, meilleures que le reste de l’année, plus légères et fun (tu peux aussi te poser la question pour toi 😉).
Quelles étaient les activités autres qu’elles s’accordaient à faire pendant leurs congés. Comment elles s’autorisaient à être.
Quelles étaient les nouvelles sensations positives qui les traversaient.

Que des questions auxquelles j’avais besoin de répondre moi en réalité (on dit toujours que l’on enseigne ce sur quoi on a aussi besoin d’avancer…).

Et là, grosse prise de conscience ! 😮

Avant, pour moi, les vacances étaient LA LIBERATION !

Il y avait les vacances, les weekends, les soirées et les nuits = ma Vie pendant laquelle je pouvais faire tout ce dont j’avais envie.

Puis le reste du temps de l’année, dans mes études ou au travail plus particulièrement. Moins fun et pleine de contraintes. La vraie VIE comme je l’appelais à l’époque (OMG comme je ne suis tellement plus d’accord avec cette appellation 😱…).

Pendant mes vacances, je pouvais être totalement moi-même. Avec toute mon dynamisme et ma joie de vivre. Fun et maladroite. Toujours partante pour tout. Casse-bonbon parfois. Familière et créative… entre autres choses.

A l’instar de ma Vie professionnelle dans laquelle je tenais une posture bien plus sérieuse et stricte.

Pendant mes vacances, je m’autorisais à m’habiller différemment. Plus féminine. Plus de robes. Plus légèrement. Plus sexy aussi. Plus de maquillage. De bijoux. De nouvelles coiffures…
Comme si j’étais libérée du regard des autres et que la chaleur (quand je partais au soleil) me protégeait des bouts de vêtements que j’avais en moins sur moi.

Pas d’habits carrés et « faisant plus professionnelle » (débile quand j’y repense cette idée que je serais considérée comme moins compétente si je portais des tongs).

Pendant mes vacances je m’autorisais à plus me laisser approcher par les garçons aussi, je me laissais draguer.

Comme si le reste de l’année c’était chasse gardée ou avec des conséquences plus sérieuses. Je renfilais alors mon armure de « pas touche avant d’avoir passé 36 tests de sécurité ».

Pendant mes vacances, je ne portais plus de montre. Je n’avais plus d’horaires à respecter. Plus de réveil (Bénies soient les grass mat ! Je vous aime tant 😍). Plus de repas forcé à telle heure. Les journées et les nuits m’appartenaient totalement.

Pendant mes vacances, mon cerveau ne tournait pas en boucle autour de problématiques sans importance sur le passé ou l’avenir (qui me paraissaient tellement capitales le reste de l’année). J’étais pleinement dans l’instant présent, l’amusement et le profitage de la Vie.

Pendant mes vacances, j’éteignais le flot incessant de la télé et des informations, et je prenais le temps de lire, de rêvasser, de me perdre dans les paysages que m’offraient la nature…

 

Je te rassure, je savais m’amuser et kiffer la Vie le reste de l’année aussi heinnnn. Mais avec moins de mordant, de libertés et de légèreté que pendant les vacances.

Comme si le reste de l’année, j’étais tenue de suivre une certaine ligne de conduite.

La vérité était que je ne me sentais pas libre d’être TOTALEMENT moi-même.
Je ne m’autorisais pas à suivre toutes mes envies.
Je ne m’autorisais pas à ne pas “devoir” toujours quelque chose (le fameux “il faut que je”).
Pas dans ma vie professionnelle en tout cas.

(As-tu remarqué combien de fois j’ai utilisé le mot « m’autoriser » depuis le début de cet article ??? 😨 Horrible…)

Comme s’il devait à tout prix y avoir Maude alias Maudus dans la Vie privée, qui s’éclate de tout 🙆🏻. Versus Maude dans le travail, qui s’éclate de tout dans sa tête, mais qui doit montrer un visage plus lisse et dur et strict et sérieux et c’est pas l’heure de déconner… 👩🏻‍💻 Bref tu as compris l’idée je pense.

 

Et avec cette prise de conscience de ces vacances là, j’ai réalisé avec soulagement combien depuis plus de 2 ans, je vivais de moins en moins cette dichotomie entre la magie de mes vacances et le reste de l’année.

Je suis la même quasi en continue. Libre et légère la plupart du temps. Sereine, posée, en paix. 😌

Je suis 98% du temps juste moi-même (oui parce que soyons honnête, il reste toujours quelques rares situations dans lesquelles je mets un masque social).

Mes choix d’une nouvelle Vie professionnelle d’entrepreneure m’ont apporté la liberté que je chérie tant. Et avec cela, la possibilité de décider ce que je veux faire, quand, où, avec qui, et habillée comme je veux.

Je m’autorise désormais à suivre presque toutes mes envies au jour le jour.

La VRAIE Vie désormais pour moi, c’est tout le temps.

Que je sois en congés ou non, je prends le temps de lire, de m’habiller comme je le veux, d’être avec un homme, de dire NON, de déconnecter, de me promener dans la nature, de prendre soin de moi, de ne pas porter de montre à mon poignet, d’organiser mon emploi du temps comme je l’entends, de ne pas mettre de réveil, de voir et profiter de mes proches, de rêvasser, de manger à l’heure que je veux…

Et toi ? Quels plaisirs t’accordes-tu uniquement pendant tes vacances ?Comment pourrais-tu les intégrer petit à petit dans ton quotidien du reste de l’année ? 😏

Avec plaisir d’être de retour de vacances,

Maude alias Maudus
Ambassadrice du bonheur qui tente de rester elle-même coûte que coûte…

Maintenant que j’y pense, avant, j’associais aussi aux vacances le mot bouffée d’oxygène. Complètement paradoxal quand tu penses que ce qui nous maintient en vie chaque jour, c’est justement notre capacité à respirer de manière automatique, à prendre de l’oxygène.

Et complètement insensé de ne pas vivre de manière aérée en permanence quand tu sais que notre temps ici est compté et passe tellement vite. 🤔

Je crois que c’est pour cela que le titre OXYGENE m’a tant plus pour ma prochaine retraite virtuelle pour entrepreneures que j’organise bientôt. Parce que même lorsque l’on choisit l’entreprenariat, cela ne veut pas pour autant dire que nous sommes libres et légers dans nos têtes.

C’est en constatant cela au cours du développement de mon activité, qu’il m’a paru indispensable de couper régulièrement de mon business. Comme des mini vacances inopinées. Et OMG que ces pauses me font à chaque fois un effet positif de dingue et m’apportent tellement de nouvelles opportunités dans mon travail !!!!

Si tu es indépendant(e), je t’invite donc à ma prochaine bouffé d’oxygène qui se déroulera du 9 au 15 octobre 2017 🙂 : http://www.maudus.fr/oxygene-retraite-virtuelle-pour-entrepreneurs-geniales/

Reçevez mes 3 habitudes de Vie indispensables à mon bonheur (que je vous recommande !)

Signup now and receive an email once I publish new content.

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Merci pour ton inscription ! :-) Tu recevras dans quelques jours le début du cours par mail.