Bordel, moi aussi je retombe dans ces automatismes de pensées. Qu’elles sont dures à désamorcer complètement… 😒

Je ne peux qu’espérer que malgré tout j’avance. Que je ne reviens jamais en arrière. Que j’évolue, même si la mauvaise habitude est tenace et re-toque parfois à ma porte.

J’ai beau le rabâcher constamment par écrit :
1. Ne pas attendre demain pour décider d’être heureuse,
2. Ne pas attendre que le bonheur vienne de l’extérieur
3. Rester dans l’instant présent

(= Un truc qu’on pourrait appeler mes trois commandements)

Mais c’est une chose d’en avoir conscience mentalement, de les comprendre, de les revendiquer ET de vraiment les vivre.

J’y arrive souvent. Parfois pas.

Ce matin, je me suis surprise à me dire : les choses seront meilleures quand j’habiterai enfin avec mon chéri (soit dans quelques temps 😁🤞🏻). Plus simples. Plus fluides. Je me sentirai plus libre.

Alors que tout va bien hein. Juste je me disais : ce sera encore mieux.

Mais NON !!!! (Petite tape sur mes mains).

Pourquoi attendre ?! C’est aujourd’hui que tu peux être bien. Que tu as tout pour être bien.

Pourquoi faire dépendre tes ressentis d’un élément extérieur ? Tout part de toi, n’oublie pas. Tu as le pouvoir sur tes pensées et tes actions et donc tes émotions.

Et pourquoi toujours fucking croire qu’il faut quelque chose EN PLUS pour te sentir sereine. Libre. Epanouie. Légère. Comblée. La totale quoi !

Quand j’habiterai avec lui. Quand j’aurai fini cette mission. Quand je me serai formée…Quand quand quand ?

Moi qui dispose de tout le temps dont j’ai besoin.
Moi qui dispose de tout l’argent dont j’ai besoin.
Moi qui dispose de toute la santé dont j’ai besoin.
Moi qui suis nourrie de tout l’Amour dont j’ai besoin.
Moi qui ai tout pour être heureuse.
Moi qui remercie chaque soir l’Univers pour tout cela.

J’arrive encore à me trouver des excuses pour ne pas me sentir TOTALEMENT comblée.

J’ai encore ce sentiment que la plénitude, ce sera APRES quelque chose.

Bullshit !

C’est bien la preuve que tout cela (le bonheur, le bien-être, la plénitude et toute la ribambelle d’émotions positives), cela ne dépend pas d’une situation mais de la façon dont tu la vis.

Parce que j’ai vraiment TOUT je te dis. TOUT ce qu’il faut.

Je ne dois pas oublier que TOUT EST DEJA LA.

La belle vie, elle est ICI et maintenant.

C’est ce que je retiens et me rabâche encore et toujours : J’ai tout à portée de mes mains.

Sauf que parfois, je ne me sers pas des bons ingrédients. Ou pas de la bonne façon. Ou pas dans le bon ordre.

Bref je me comprends.

Et je dois être bienveillante envers moi de ne pas toujours réussir. Moi qui suis parfois trop en quête d’une vie parfaitement heureuse (autre sujet sur lequel j’ai envie d’écrire bientôt, c’est important. Mais pas là).

Je me rends compte combien le degré de bonheur n’est pas continu.

Combien les sentiments qui y sont liés dont la sérénité sont fuyants. Fragiles. On ne peut pas les capturer. Ils sont parfois même variables dans une même journée.

C’est en cela qu’ils sont si précieux je pense. Et magiques !

Ce matin, alors que je repensais avec nostalgie à mes émotions totalement fluides de mon retour de Londres. A la façon dont je flottais avec confiance et sérénité dans mes journées. A la plénitude que j’ai ressentie l’autre jour quand j’étais en famille aux thermes. Et que je me demandais ce qu’il me faudrait pour y replonger allègrement (une formation, une intervention quelconque, un conseil d’une amie ?), j’ai réalisé combien cela ne dépendait que de MOI.

Quelques heures après (maintenant), je suis à nouveau dans cet état de bien-être. Je surkiffe toute cette journée même !

Pas tant grâce aux activités que j’ai choisies, même si elles font intégralement partie de ma liste du jour « qu’est-ce qui me mettra en JOIE ».

Mais plutôt parce que mon état d’esprit est à nouveau au sommet de la vague 🏄‍♀️🌊.

C’est fou comme cela peut aller vite !
C’est fou comme tes ressentis peuvent basculer en une fraction de seconde.

Comment j’ai fait ça ? Je ne sais pas trop s’il y a une formule magique mais…

J’ai écrit sur mon inconfort et ai parlé à mon ego pour qu’il se calme.
J’ai pris le temps de me reconnecter à ces sensations que je voulais retrouver.
J’ai décidé de les ressentir à nouveau dès maintenant.
J’ai médité.
J’ai demandé de l’aide à l’Univers et mes guides aussi.
J’ai discuté avec une amie.
Je me suis posée sur un banc au soleil et j’ai observé la nature qui m’entourait (genre pas la tête sur mon téléphone ou perdue dans mes pensées. J’ai vraiment observé).
J’ai pris le temps de tout. De marcher, de choisir où j’allais.
J’ai écouté mes envies.
Et je me suis connectée au flow de l’écriture.

Si tu fais le tri là-dedans, c’est un mélange de prise de décision et de reconnexion à l’instant présent.

J’aurais pu traverser cette journée en attendant que la suite soit meilleure. J’ai préféré décider que ma vie était délicieuse dès maintenant. Et de l’humer avec satisfaction.

Tu as toujours le choix de toute façon.

Soit tu te focalises sur le bof. Soit tu travailles à te reconnecter au positif et à le faire grandir.

C’est aussi simple et compliqué que ça.

Ahlala, il y a toujours plus à creuser derrière ces notions que je défends. Même pour moi qui les connais par coeur.

Avec autosatisfaction,

Maude ou Maudus
Journal de bord d’une Vie libre dans sa tête.

Si tu as kiffé cet article, n’hésite pas à le partager.
Si tu as quelque chose à ajouter, n’hésite pas à le commenter.
Et si tu as envie de me payer un verre virtuel à distance ou plus, voici le lien de don tout nouveau que j’ai mis en place et qui me fait délirer ! : http://urlz.fr/6OXI

Reçevez mes 3 habitudes de Vie indispensables à mon bonheur (que je vous recommande !)

Signup now and receive an email once I publish new content.

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Merci pour ton inscription ! :-) Tu recevras dans quelques jours le début du cours par mail.