L’autre jour j’ai été surprise d’apprendre qu’il existait une date officielle dans le calendrier pour la fête des voisins. Cette année il s’agissait du 27 mai. Elle a été initiée en l’an 2000 par l’association « Immeubles en fêtes » afin de lutter contre l’individualisme et la solitude dans les grandes villes. Pour ma part, je pense qu’il n’y a pas de période plus propice qu’une autre, ni une taille de ville nécessaire pour organiser une fête des voisins et en être à l’origine.

 

J’avais déjà dans l’idée depuis un moment de vous parler des bienfaits d’une telle fête. Pourquoi ? Parce que j’ai eu la chance d’être invitée à l’une d’entre elle et j’en mesure pleinement ses bénéfices.

Pas plus tard que la semaine dernière apparaissait sur ma porte d’immeuble, l’invitation annuelle de la part de ma concierge pour une fête dans ma résidence. Le principe : les participants s’inscrivent auprès d’elle ; chacun rapporte une boisson et un apéro sucré ou salé à se partager. Elle fournit les tables et les chaises à installer dans la cour commune. Tout le monde fil un coup de main pour mettre en place et ranger.

Réticente la toute première fois (par peur de l’inconnu tout simplement…), je trouve aujourd’hui l’initiative vraiment GÉNIALE !!! Et j’étais d’ailleurs très déçue d’être déjà prise et de ne pouvoir assister à celle prévue cette année.

 

Vous n’êtes pas convaincu(e) et faites la moue rien qu’à l’idée de passer quelques heures avec vos voisins ? Après avoir lu ces 6 bonnes raisons que je vous livre, c’est vous qui aurez envie de décrocher votre téléphone pour les inviter…

 

1. Cela sort de l’ordinaire

Pour commencer, quoi de plus original que de :

  • passer une soirée avec des (presque) inconnus,
  • dans un endroit que vous traversez quotidiennement sans vous attarder telle une cour ou une rue, ou dans un appartement jumeau au votre mais qui n’est pas le votre,
  • et avec l’autorisation de l’ensemble de votre résidence/immeuble/rue de faire du bruit sans risquer de vous faire enguirlander par les voisins (bah oui puisqu’ils sont tous présents ou presque !). A ce propos je vous invite à relire mon article sur la gestion des voisins lorsque vous organisez une fête (sans eux) !

Plutôt que de passer une soirée avec les éternelles mêmes personnes (qui sont certes des valeurs sures d’amis), dans le même bar et avec le même cocktail commandé. Oui je sais que les habitudes sont sécurisantes…. mais un peu de nouveauté et d’originalité, bordel !

Et puis vous aurez de nouvelles choses sympas à raconter à vos amis la prochaine fois que vous vous retrouverez comme d’habitude 😉

 

2. Elle vous permet de connaître (ou re-découvrir) à côté de qui vous habitez

Quel que soit l’endroit où j’ai vécu, j’ai toujours été fascinée par le fait que je pouvais ne jamais (ou très rarement) croiser mes voisins.

C’est fou quand même ! Cela veut dire que nous avons tous des horaires et rythmes de vie tellement différents que nous ne sortons de nos appartements ou maisons jamais aux mêmes moments ? Et ces non rencontres eurent lieu que je fus encore chez mes parents, étudiante, salariée et maintenant auto-entrepreneure…

 

Or nos voisins sont finalement des gens qui mangent, dorment, s’habillent, vont aux toilettes à quelques mètres de nous quand on y pense… C’est sensé rapprocher, non ? 😀

Ils partagent aussi avec nous les lieux communs d’une résidence tels qu’une cour, un parking, des escaliers… Ou encore la concierge d’un immeuble qui rend des services (si vous avez la chance d’en avoir une aussi chouette que la mienne !), l’ambiance d’une rue, les commerçants du coin, etc. Tout comme nous, ils ont un jour choisi de vivre dans cet environnement et s’y sentent bien (en principe !). Bref, nous avez donc déjà beaucoup de points en communs.

Alors pourquoi ne pas discuter de tout cela avec eux autour d’un verre et de découvrir plus avant qui partage votre cadre de vie ? Vous êtes en tout cas certains de ne pas manquer de sujets de conversations…
dessin_fete_voisins

3. Elle permet aussi de nouvelles rencontres

Tu as déjà un cercle d’amis bien rempli ? Okay mais n’est-ce pas rafraîchissant de faire de nouvelles rencontres ?

C’est grâce à la fête des voisins de ma résidence que j’ai appris que j’habitais au même endroit qu’un jeune médecin, qu’un gestionnaire du trafic ferroviaire français, un peintre, ou encore de l’ancien président de la Cour européenne des Droits de l’Hommes (rien que ça !).

 

Sans parler des opportunités qui peuvent se présenter à vous, qu’elles soient professionnelles ou personnelles : j’ai ainsi pu en apprendre quels appartements de la résidence étaient ou non à vendre, lesquels disposait d’une bonne isolation ou d’un petit balcon caché, les problèmes qui se présentaient concernant l’entretien de la cour commune, ou encore qu’à l’immeuble numéro 4 habitait un charmant jeune homme… 😉

4. Elle brise la chaîne de la solitude

Le combat que mène l’association « Immeubles en fête » à l’origine de l’officialisation d’une fête des voisins est honorable et tout à fait justifié.

Strasbourgeoise aujourd’hui (ville à taille humaine selon moi et dans laquelle tu peux croiser par hasard des gens que tu connais), j’ai vécu plus d’un an à Paris. La ville la plus peuplée de France dans laquelle on se sent aussi la plus seule…

 

J’étais loin de mes amis et ma famille. Compliqué de nouer contact avec les vrais parisiens qui se suffisent à eux-mêmes. Compliqué d’organiser des programmes avec les banlieusards (beaucoup plus accessibles et sympas) à cause des transports. Je ne croisais jamais mes voisins selon la loi mystérieuse de la non attraction que je viens de vous décrire. Et Paris a cette capacité de vous noyer dans une foule d’inconnus lorsque vous déambulez dans les rues et de vous rendre totalement transparente à leurs yeux.

Vous êtes avec plein de monde tout en étant en même temps très seule. A cette période (attention je n’étais tout de même pas en mode déprime et je m’étais fait des amis mais…), j’aurais ADORE que quelqu’un de mon immeuble ou mon quartier prenne l’initiative d’organiser une fête des voisins.

 

Pensez donc aux gens de votre immeuble qui sont peut-être loin de leurs proches et qui rêvent d’une main tendue, au moins l’espace d’une soirée…

 

5. Elle favorise la bonne ambiance dans ton immeuble, résidence ou quartier

Je vous reparlais de mon article sur la gestion de ses voisins lorsque l’on organise une fête. Franchement tout est plus facile lorsque l’on est en bons termes, voire devenus amis, avec ses voisins.


Une fois la première rencontre passée, « easy » ensuite d’emprunter du beurre ou du sel, de demander un service de clé ou pour sa voiture, ou encore de garder votre chat ou arroser les plantes pendant vos vacances.

Agréable aussi de pouvoir dire plus souvent bonjour en souriant en croisant des personnes.

Plus facile également de parler ensuite de la répartition des charges de la copropriété lorsqu’il y a peu vous partagiez encore une bière en refaisant le monde…

Et vous serez bien plus détendu lorsque vous irez les prévenir qu’il y aura un peu de bruit le soir de votre anniversaire.

Bref faire la fête avec quelqu’un simplifie nettement les futurs échanges.

 

6. Elle te permet d’exercer tes talents d’organisateur

Ma super concierge à l’initiative de la fête des voisins de ma résidence, je l’admire. Oui carrément je l’admire.

Non pas parce que c’est compliqué de rassembler quelques tables et chaises au milieu d’une cour. Mais parce qu’elle a eu l’idée d’un tel rassemblement, elle est à l’initiative de l’organisation chaque année et elle réussit à motiver toujours plus de monde. Et ça c’est bien plus compliqué qu’il n’y parait !

Je l’entends parfois au travers ma fenêtre. En plus d’afficher des invitations partout, elle en parle, enthousiaste, à chaque habitant qu’elle croise pour les inciter à venir. C’est çaaaa de la vraie communication efficace de fête !

Sachez que dans la plupart des fêtes, l’organisateur est considéré comme un dieu par ses convives.

(P.S : Si vous aussi vous avez envie de le devenir et que vous avez besoin d’un coup de pouce pour cela, je vous invite à découvrir mon programme « Créons TA fête inoubliable ! »)

 

Et une fois que, peut-être sceptique, réticent ou ayant un peu peur comme moi la première fois, vous aurez participé à une fête de vos voisins, vous aurez envie d’y retourner les autres années. Je vous le garantie.


Et si vous ne vous sentez pas d’inviter beaucoup de monde, pourquoi ne pas commencer par inviter vos voisins de pallier à un petit apéro tranquille chez vous.

Vous êtes bien trop timide ou vous avez peur de vous ennuyer ? Déjà trop pour vous ? Pourquoi ne pas simplement aller à leur rencontre au prétexte d’un service à leur demander ? Vous verrez déjà si le courant passe.

 

Pour l’anecdote : Moi, c’est de cette façon (j’avais besoin d’un ouvre-bouteille) que j’ai découvert, totalement par hasard, qu’habitait au-dessus de moi, depuis plusieurs mois, une connaissance de l’époque du lycée. Quelle chouette surprise et coïncidence ! J’ai provoqué malgré moi la rencontre et depuis, nous organisons de temps en temps des apéros party entre voisins en intégrant d’autres co-habitants sympas que l’on a pu rencontrer.

 

Et vous ? Avez-vous déjà testé les bienfaits d’une fête des voisins ?
Venez me raconter tout cela dans les commentaires ci-dessous !
N’hésitez pas à partager cet article s’il vous a plu !

 

 

Reçevez mes 3 habitudes de Vie indispensables à mon bonheur (que je vous recommande !)

Signup now and receive an email once I publish new content.

Pas d'inquiétude, je déteste les spams et vous pourrez vous désabonner à tout moment.